Horreur : un veau retrouvé découpé en morceaux dans la Meuse

C’est à une scène d’horreur a laquelle a été confrontée un éleveur dans la Meuse. Un de ses veaux a été retrouvé, découpé en morceaux sans aucune raison apparente, à part celle d’un triste crime.

veau retrouvé découpé

>>> À lire aussi : Ce fermier est contraint d’abattre ses vaches, blessées à cause des incendies en Australie (Vidéo)

L’horreur est dans le pré

C’est une scène que tous les agriculteurs redoutent, retrouver une de leur bête morte. Alors que parfois les morts sont naturelles, dans certains cas, l’homme peut y être pour quelque chose.

C’est en tout cas l’histoire qu’a vécu Pascal Parmentier, éleveur de bovins à Ecouviez, dans le Nord meusien. Comme chaque matin, l’homme va rendre visite à son troupeau qu’il élève dans de grandes plaines, non loin de la frontière belge. Mais l’agriculteur ne s’attendait certainement pas à cela en se levant le matin même.

>>> À lire aussi : En Russie, des vaches portent des casques de réalité virtuelle pour les stimuler à produire plus de lait

Il retrouve son veau découpé

Un détail lui a particulièrement mis la puce à l’oreille. Chaque matin, lorsqu’il vient à leur rencontre, les vaches accourent vers lui. Mais ce jour-là, rien du tout. Il comprend alors que quelque chose cloche. Il décide donc d’escalader la partie pentue de son parc et tombe nez à nez avec l’horreur. Un veau gît à terre, découpé en trois morceaux. La mère est à ses côtés, totalement perdue.

En regardant de plus près, l’éleveur se rend bien compte que ce n’est pas un animal qui a pu causer cela, mais bien un humain. La gendarmerie de Montmédy s’est rendue sur les lieux dans la matinée et a procédé aux constatations d’usage. Elle a ensuite enregistré la plainte déposée par l’éleveur.

Alors, s’agit-il d’un règlement de compte, ou d’un acte de vandalisme ? L’enquête donnera la réponse.

>>> À lire aussi : Un petit garçon s’entraine à devenir cowboy en utilisant son chien serviable comme d’une vache

Source : 20 minutes

En savoir plus sur : - - -

Publié par FJ le 01 Juin 2020
0