La Chine réautorise le braconnage d’animaux en voie d’extinction

La Chine a réautorisé le commerce de produits issus de tigres et de rhinocéros.

Très mauvaise nouvelle pour les tigres et les défenseurs des animaux. La Chine a annoncé le 29 octobre dernier qu’une réforme allait réautoriser le commerce de produits issus de rhinocéros ou encore de tigres. Ainsi, les cornes de rhinocéros ou encore les os de tigres pourront de nouveau être commercialisés. Le premier Ministre chinois, Li Keqiang, a fait du braconnage un commerce légal, mais il en a donné la raison, et pour lui, ce commerce permettra de sauver de nombreuses vies humaines

 

La Chine, nouvel Eldorado du braconnage ?

Ce commerce avait été interdit en Chine depuis 1993. 25 ans plus tard, il est de nouveau légal. Les défenseurs des animaux du monde entier s’insurgent contre cette décision, qui signe selon eux « l’arrêt de mort » de certaines espèces en voie d’extinction. De plus, les braconniers pourront se cacher derrière cette couverture pour tuer de nombreux animaux menacés. Pour les ONG, la Chine, en prenant cette décision, autorise également le blanchiment du braconnage, ce que beaucoup craignaient depuis une dizaine d’années : « les braconniers ont gagné » peut-on lire sur la WWF : « La reprise du commerce légal risque non seulement de servir de couverture au trafic clandestin, elle va aussi stimuler une demande qui avait décliné depuis l’entrée en vigueur de la prohibition. »

 

Les défenseurs des animaux sont désespérés

Li Keqiang, le Premier ministre chinois, affirme que ce commerce sera hyper controlé. Les produits issus d’os de tigre ou encore de cornes de rhinocéros seront utilisés à des fins purement médicales dans un premier temps, mais aussi pour la recherche scientifique ou encore pour la vente d’oeuvres d’art. Que pensez-vous de cette décision ?

 

braconnage chine

En savoir plus sur : - -

Publié par Charlotte Zuber le 01 Nov 2018
0