L’ailurophobie ou la peur des chats : tout savoir sur cette phobie pour le moins surprenante !

 

L’ailurophobie, aussi appelée la phobie des chats, a beau être très peu connue, elle existe tout de même et est particulièrement répandue. Elle n’est d’ailleurs pas très loin derrière l’arachnophobie, la peur des araignées. Mais alors quelles sont les causes, les symptômes et les traitements de cette peur des chats ?

Ai­­lu­­ro­­phobie, félinophobie, gatophobie, élurophobie, autant de synonymes pour définir la peur des chats. Si elle est peu connue du grand public, 1 à 2 % de la population mondiale serait concernée, parfois de manière subtile, par cette phobie. Il se peut que vous soyez touché, sans vraiment le savoir. C’est pour cela qu’approfondir le sujet peut permettre de mieux l’appréhender et de mieux la vaincre.                                      Avant toute chose, il faut prendre en compte le fait que cette peur des chats existe et qu’elle peut vraiment affecter la vie de beaucoup de personnes. Il est nécessaire de le préciser car cette phobie est souvent ridiculisée et moquée. Beaucoup ne prennent pas au sérieux le fait de pouvoir être effrayé par les chats.

>>> À lire aussi : Louane, Johnny Depp, Patrick Sébastien : ces stars ont des phobies très… étranges !

Pourquoi les chats font-ils peur ?

Fourbes et vicieux, les chats sont souvent vus comme des animaux dont il faut se méfier. Gentils aux premiers abords, un coup de griffe ou une morsure est vite arrivé. En réalité, plus de personnes que vous ne le pensez sont touchées par l’ailurophobie. Cela vient souvent d’un traumatisme ou d’une mauvaise expérience qui entraine par la suite des craintes lorsque l’on en croise un. Il se peut aussi que cette peur se développe à cause des superstitions, comme pour les chats noirs, qui ont la réputation de porter malheur. Mais aussi à cause de l’entourage. Si une connaissance a déjà eu une mauvaise expérience, elle peut influencer votre avis sur cet animal. Pour autant, l’ailurophobie peut rester au stade mineur et ne pas affecter plus que ça votre vie.

chat

Les symptômes de l’ailurophobie

Il n’est pas toujours évident de certifier que l’on a une phobie. Emmanuel Boudier, thérapeute comportemental explique qu’on peut commencer à en parler « quand la personne est handicapée par ce problème dans sa vie de tous les jours » . En partant de là, vous êtes déjà capable de savoir si cette peur est une véritable phobie. Ensuite, en ce qui concerne les symptômes, ils peuvent s’exprimer de différentes manières. Cela peut être émotionnel, avec notamment des crises d’angoisse, ou physique avec des tremblements incontrôlables, des palpitations ou encore de la tachycardie. Bien sûr, ces symptômes n’apparaissent pas uniquement pour l’ailurophobie, il s’agit de cas généraux.

>>> À lire aussi : 11 chats farceurs qui ne peuvent pas se retenir de gâcher vos photos

Les traitements psychologiques

Dans un premier temps, il faut savoir raisonner de manière plus objective. Les ailurophobes ont conscience que leur peur a un caractère légèrement excessif et et irraisonné. C’est pour cette raison qu’il est réellement simple et rapide de vaincre cette peur. Les chats sont taquins, joueurs et griffes quelques fois, mais au fond, ils ne sont pas si agressifs que ça. Une chose aussi à ne pas faire, c’est de les éviter. Cela ne fera que renforcer votre ailurophobie. Enfin, une prise en charge psychothérapeutique peut être interessante pour faire totalement disparaitre cette crainte.

chat enfant

Qui sont les personnes touchées par la peur des chats ?

Quasiment tout le monde peut être touché par l’ailurophobie. Mais, en règle générale, les femmes sont plus touchées par les phobies que les hommes. Dans ce cas, les enfants sont aussi beaucoup touchés. Car c’est souvent lors d’une mauvaise expérience étant enfant que survient la phobie des chats. Cette dernière se retrouve donc parmi les premières phobies concernant les animaux. Au total, c’est 5 % de la population qui est concerné par la peur des animaux. Dans l’ordre, les araignées arrivent en tête, suivies par les souris, les chiens, les oiseaux, puis les chats.

>>> À lire aussi : Ce malvoyant a la phobie des chiens et adopte un cheval miniature comme guide

Et si les chats n’aimaient pas non plus les hommes ?

Les humains ont peur des chats, c’est un fait. Mais à l’inverse, les chats peuvent aussi avoir peur de nous, ou peuvent ne pas nous aimer. Et cela, pour certaines raisons assez simples. Déjà, ils n’aiment pas le bruit. Les cris, le volume de la télé ou de la musique trop forte les agacent. Cela est dû à leur ouïe très fine. Ensuite, ils n’aiment pas être trop câlinés, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Les chats associent le contact physique à de la domination, c’est sûrement pour cela qu’il vous ont déjà griffés lors d’un contact. Il faudra attendre qu’il soit d’humeur pour le toucher. Les chats aiment aussi la propreté. Nettoyer sa litière est important car ils associent cette action à l’humain. S’il elle n’est pas propre, il pensera que vous ne l’êtes pas non plus.

Réglez donc une bonne fois pour toute cette phobie des chats. Une petite griffure ça arrive, pour autant, il reste des animaux très affectifs en recherche d’amour.

>>> À lire aussi : Vous êtes atteints de trypophobie (la peur des trous) ? Le post publié par cette femme va vous rendre fous !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Coralie le 04 Juin 2019
 
0