Découvrez l’ornithorynque : cet animal vous surprendra !

Mais pourquoi donc parler de l’ornithorynque au Tribunal Du Net ? Et bien tout simplement parce qu’en se penchant sur l’histoire de cet animal, on découvre bien des anecdotes à son sujet ! Et parce qu’il faut le reconnaître, il a une bouille qui ne laisse pas indifférent ! Découvrez l’ornithorynque, ses caractéristiques, son comportement et tout ce que vous devez savoir sur ce mammifère hors du commun !

 

L’ornithorynque : une découverte très surprenante

C’est en 1798 que l’ornithorynque est découvert. De son vrai nom ornithorhynchus anatinus, les scientifiques ont d’abord cru à une mauvaise farce. Et pour cause : il s’agit d’un mammifère. D’un mammifère qui pond des œufs.

 

Dès 1802, l’étude de l’animal révèle des traits si étonnants que l’ordre des Monotrèmes fut créé. Le nom vient de la contraction de deux mots grecs : monos « unique » et tremata « trou ». Il appartient, comme 3 autres espèces seulement, à cette étrange catégorie qui regroupe les animaux dotés d’un seul orifice. Il sert à la fois à uriner, déféquer et pondre ses œufs.

4 types de monotrèmes

Les 4 types de monotrèmes : Échidné à nez court, un Ornithorynque, une reconstitution de Steropodon et un Echidné à nez long

Les caractéristiques de l’ornithorynque

Son corps mesure entre 40 et 50 centimètres, il porte une épaisse fourrure qui lui sert à emprisonner l’air et ainsi, de s’isoler du froid . Il a également un bec qui s’apparente à celui d’un canard et a une queue de castor.

 

Ses pattes ont la particularité d’être très courtes et plus palmées à l’arrière qu’à l’avant. Elles ont l’incroyable capacité de se rétracter lorsqu’il sort de l’eau afin de mieux se déplacer à terre.

 

Les plus jeunes et les mâles sont équipés d’ergots venimeux. Ils ne s’emplissent de venin qu’à l’âge de la reproduction et sert principalement à attaquer les autres mâles lors de la reproduction.

 

En plongée, une membrane vient recouvrir ses yeux et ses oreilles. Aussi, il a la réputation,  à juste titre, d’être sourd et aveugle dans l’eau.

 

Sa démarche est reconnaissable entre toutes puisque l’ornithorynque n’a pas de pattes sous le corps mais sur les côtés. Ce qui lui confère la démarche d’un gros lézard. Il pourra peser jusqu’à 2.7 kilos et vivre jusqu’à 15 ans.

 

squelette ornithorynque

Le squelette de l’ornithorynque
@Elsa Panciroli – @gsciencelady

L’habitat de l’ornithorynque

L’ornithorynque est un animal semi-aquatique. On le trouve essentiellement dans les eaux froides de l’est du continent australien et de Tasmanie. Pour se sentir en sécurité il se nichera dans les roseaux, de la végétation ou dans les racines d’arbres les plus profondes où il creusera son terrier.

 

Le comportement de l’ornithorynque

Ce beau spécimen est un animal solitaire. Pour autant, il prend ses aises dès qu’il trouve son territoire et n’est pas craintif. Il est principalement actif au lever et au coucher du soleil. Le reste du temps, il cherche sa nourriture et dort. Comme nous vous le disions précédemment, c’est un animal aveugle et sourd lorsqu’il est dans l’eau. Pour autant, la nature lui a permit de chasser dans les milieux aquatiques grâce à ses électrorécepteurs, placés sous la mâchoire. Il se nourrit essentiellement de larves d’insectes, d’œufs de poissons et de têtards.

 

Comme, pour survivre, il doit manger quotidiennement l’équivalent de 20% de son poids, alors il passe près de 12 heures dans l’eau. Lors de ses plongées (il peut rester jusqu’à 5 minutes en apnée) il émet quelques sons très discrets. Cependant, aucune étude sur le rôle de sa communication avec ses semblables n’a encore aboutie.

 

Lorsqu’il jeûne, malgré lui, et parce qu’il n’a pas trouvé de proie, alors il puise dans ses réserves de graisses. Celles-ci sont présentes dans sa queue.

alimentation ornithorynque

Reproduction de l’ornithorynque

L’accouplement se fait exclusivement dans l’eau et au printemps. La femelle prendra soin de se nicher dans un abris qu’elle refermera. Après deux à quatre semaines de gestation, elle pondra 2 à 3 œufs. Elle les couvera en les plaçant contre elle, au chaud.

Reproduction de l'ornithorynque

Ce n’est qu’après une douzaine de jours que les œufs éclosent. Les bébés feront alors 16 mm en moyenne.

 

Elle les allaitera pendant 3 à 4 mois. Comme la mère ne possède pas de mamelons, ce sont des petites fentes sous cutanées qui laisseront suinter le lait nécessaire au bon développement de ses bébés. C’est seulement suite à  ces 3 ou 4 mois que les bébés, alors grands d’une quarantaine de centimètres, feront leur première sortie avec leur mère.

bébés ornithorynques

 

De réelles menaces

Bien qu’ils ne fassent pas partie des espèces menacées, les ornithorynques ont de plus en plus de mal à trouver des habitats dans lesquels ils se sentent en sécurité. L’espèce est fragilisée par la pollution, l’irrigation, la pêche illégale et les pièges. Aussi, il est de plus en plus rare d’en rencontrer à l’état sauvage.

 

En bonus, découvrez ci-dessous notre compilation d’animaux trop mignons :

En savoir plus sur : - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Publié par Mélaine le 14 Sep 2018
0