Le sauvetage bouleversant de ce cheval à bout de forces, enlisé dans la vase ! (vidéo)

Ce jeudi 24 janvier, un ostréiculteur fait le tour de son parc à huîtres de la Pointe-d’Arçay en Vendée. Et soudain, il tombe sur un cheval complètement enlisé dans la vase et à bout de forces. Immédiatement, il contacte les pompiers pour qu’ils viennent le secourir.

 

 

Une balade qui tourne mal

Le 24 janvier, une cavalière décide de s’offrir une petite escapade avec son cheval. Tous les deux, ils se dirigent vers un parc à huîtres de la Point-d’Arçay pour profiter des vastes étendues et des paysages. Mais rapidement, l’animal fait une embardée et laisse la cavalière sur le bas-côté.

 

 

Et quelques heures plus tard, c’est Grégory Gaudin, un ostréiculteur qui découvre l’animal complètement enlisé dans la vase. « Il n’y avait pas de cavalier à proximité. J’ai immédiatement appelé les pompiers », raconte Grégory. Et il poursuit : « Son cavalier était tombé et le cheval a continué pendant des kilomètres avant de se faire prendre par la vase ». À bout de forces, l’animal n’a même plus l’énergie pour bouger et repose sa tête sur les genoux de son sauveur.

 

 

cheval-enlisé-vase-sauvetage

Il faudra presque trois heures pour extirper l’animal âgé de quatre ans et qui pèse 350 kg

Le sauvetage du cheval enlisé dans la vase

Rapidement, les équipes de secours arrivent sur place. Mais, compte tenu de la situation et du niveau d’enlisement du cheval, il leur faudra presque trois heures pour extirper ce cheval âgé de quatre ans et qui pèse tout de même 350 kg. Un hélicoptère de la sécurité civile ainsi qu’un tracteur d’un agriculteur de la Faute-sur-Mer ont dû être mobilisés pour le sauvetage.

 

 

Quant à la cavalière, elle est retrouvée saine et sauve un peu plus loin. Son frère a tenu à remercier les pompiers ainsi que toutes les personnes qui ont participé au sauvetage de son cheval : « Sans la réactivité de ces deux gars sur la plage qui ont trouvé le cheval, qui ont appelé les pompiers tout de suite, le cheval de ma sœur serait certainement mort. Encore merci les gars, je ne sais quoi dire de plus. Un grand merci aux pompiers. »

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 29 Jan 2019