Scandale après l’expulsion violente d’un malvoyant d’un magasin Monoprix parce qu’il était avec… son chien guide !

Voici une situation malheureuse qui prouve à quel point il est encore dur, aujourd’hui, de vivre avec un handicap. Alors que ce jeune homme malvoyant part faire ses courses ce 21 septembre, il se fait violemment expulser par la sécurité à cause de la présence de son chien guide. Le pire ? Ce sont des situations fréquentes

 

Quand un malvoyant se fait expulser d’un magasin à cause de son chien guide

Les faits se sont passés vendredi 21 septembre, dans un Monoprix de la ville de Marseille. Ce jour-là, Arthur Aumoite décide d’aller faire ses courses, accompagné de Loya, son chien guide. Depuis plusieurs années, Arthur souffre d’une atteinte à la rétine sur la vision centrale. Ceci l’empêche par exemple de choisir un produit parmi d’autres dans un rayon. Il explique « Loya, mon chien guide, m’aide dans tous mes déplacements, en train, en avion, à l’hôpital, pour aller travailler, ou simplement pour aller faire des courses ». 

 

Sauf que ce jour-là, il est interpellé par le directeur du magasin qui lui demande de laisser son chien à l’extérieur pour cause de « normes d’hygiène à respecter ». Visiblement rompu à l’exercice, le jeune malvoyant lui présente l’article de loi n°87-588 qui stipule que les chiens guides sont autorisés dans tous les lieux ouverts au public et transports. Peut-être que le directeur était sourd ? En tout cas, il ne veut rien savoir et la situation dégénère rapidement. L’agent de sécurité expulse le chien apeuré et Arthur, est violemment pousser dehors. 

 

malvoyant-chien-guide-expulser-magasin-monoprix

Excuses de l’enseigne Monoprix suite à l’expulsion d’un jeune homme malvoyant et de son chien guide

 

Une vidéo en guise de témoignage pour faire bouger les choses

Quelques jours plus tard, Arthur se confie  » la pilule n’est pas passée » .  Et pour cause, ce n’est pas la première fois que ce genre de situation se produit. C’est d’ailleurs la raison de la présence de son ami qui filme la scène. Arthur compte sur cette vidéo pour alerter sur ce genre de discrimination comme « quelque chose qui va servir. » Car, il l’explique, le refus c’est une chose mais la violence, s’en est une autre : « la situation est inacceptable, le refus, mais surtout les violences. » Le mouvement chien guide s’est d’ores et déjà rapproché du jeune malvoyant pour le soutenir dans son action en justice. 

 

De son côté, l’enseigne Monoprix s’est dite choquée au visionnage de la vidéo. D’autant qu’elle délivre régulièrement des formations à ses employés pour les sensibiliser sur la question. Les dirigeants assurent également que des mesures seront prises à l’encontre du directeur du magasin en question.

 

Quant à Loya, le chien guide d’Arthur, elle a su donner à son maître la force nécessaire pour que portent leurs voix« Loya me donne tellement de joie et d’autonomie, que jamais je changerai pour une canne blanche. Ensemble, faisons plutôt en sorte que ces comportements changent. »

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Claire le 10 Oct 2018
0