Ces secrets du grand requin blanc qui intéressent la médecine anti-âge

Le grand requin blanc, on le connaît surtout au travers de faits divers épouvantables qui concernent principalement des attaques de surfeurs. Mais il y a un autre domaine dans lequel il commence à être extrêmement réputé, c’est celui de la médecine anti-âge. En effet, il serait capable de lutter contre le cancer et de cicatriser à une vitesse record !

 

 

 

Les facultés exceptionnelles du grand requin blanc

Il peut atteindre 6 m de long et peser plus de 3 tonnes ! C’est certainement l’une des raisons qui fait du grand requin blanc, un animal redouté autant que redoutable. Pourtant, il est doué de facultés exceptionnelles qui sont bien souvent reléguées au second plan. Par exemple, il est capable de vivre jusqu’à l’âge de 70 ans ! Et sur ces 70 années de règne, il est capable de nager à des profondeurs pouvant atteindre plus de 1000 m de fond, aidé par un odorat exceptionnel qui lui permet de s’orienter mais également, de détecter la présence de proies potentielles.

 

 

 

Par ailleurs, il a été prouvé qu’il résiste à toute forme de cancer et cicatrise à une vitesse record. Et ce sont surtout ces deux points qui intéressent de plus en plus les chercheurs. D’ailleurs, ils réussissent à séquencer l’intégralité de son génome pour découvrir tous ses secrets.

 

 

 

medecine-anti-âge-grand-requin-blanc

Le grand requin blanc résiste à toute forme de cancer et cicatrise à une vitesse record

 

Du grand requin blanc à la médecine anti-âge

Lorsqu’on sait que le grand requin blanc est capable de résister au cancer et de cicatriser à toute vitesse, évidemment, ça intéresse la médecine anti-âge. Et a priori, ses facultés exceptionnelles seraient inscrites dans son génome. D’ailleurs, ce dernier serait une fois et demie plus gros que celui de l’homme et particulièrement stable et riche. “Le décodage a révélé des changements spécifiques dans la séquence ADN qui indiquent une adaptation moléculaire de nombreux gènes qui tiennent un rôle important dans la stabilité du génome.”

 

Évidemment, il ne s’agit que du point de départ d’autres études qui viendront étayer ses hypothèses et pourquoi pas, apporter des solutions pour lutter contre le cancer et paraître plus jeune

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 22 Fév 2019
0