Des singes volent des prélèvements sanguins de personnes contaminées par le coronavirus à un scientifique

Les autorités indiennes ont rapporté un méfait peu commun, qui s’est déroulé sur le campus d’un laboratoire de Meerut. Des prélèvements sanguins ont été volées… par des singes. Les primates ont pris en embuscade un laborantin et se sont emparés de tests sanguins qui avaient été prélevés sur des personnes contaminées par le coronavirus.

> À lire aussi : Un singe kidnappe un chaton et s’enfuit avec son otage qu’il refuse de lâcher malgré les bananes qu’on lui offre

Des singes pillent un scientifique et lui volent les tests sanguins qu’il transportait

Cette semaine, un laborantin traversait tranquillement le parc entourant le campus d’un laboratoire d’une école médicale, à Meerut, une ville de l’État indien de l’Uttar Pradesh, quand il a été pris en embuscade par un groupe de singes. Les macaques rhésus lui ont sauté dessus et il n’a pas pu se défendre. Les singes agressifs et pilleurs se sont emparés de ce qu’il tenait dans ses mains. Il s’agissait test sanguins de personnes qui venaient d’être testées positives au coronavirus. Il n’a pas été précisé sous qu’elle forme se présentaient ces tests.

> À lire aussi : Un singe kidnappeur s’empare d’un bébé et agresse les humains qui tentent de le récupérer

Les animaux ont repris le contrôle de la nature pendant le confinement

Plusieurs témoins ont observé la scène. L’un d’eux a expliqué à India.com que les singes ont ensuite essayé de mâchouiller les tests, une fois installés en hauteur, à l’abris dans la cime des arbres. Après avoir joué avec les tests, peut-être des éprouvettes, les singes s’en sont débarrassés en les laissant par terre. Le responsable du laboratoire, le docteur S.K. Garg, explique que pour le moment rien n’indique que les singes peuvent attraper le virus. « Aucune preuve n’a été trouvée que les singes peuvent contracter le virus ». Depuis le début du confinement, les animaux sont de moins en moins peureux et s’approprient des lieux dépeuplés. Ainsi, ce campus médical est devenu le nouveau terrain de jeu des primates, qui vont devoir se réhabituer à la présence des hommes, maintenant que le confinement est terminé.

> À lire aussi : Coronavirus : n’utilisez surtout pas ce produit pour désinfecter votre animal !

Image d’illustration : New UQTR – Source : Huffington Post

En savoir plus sur : - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 07 Juin 2020
0