Un chien policier reçoit 5 balles tirées par une femme de 56 ans et survit miraculeusement (vidéo)

Dans l’État de l’Arkansas, au sud des États-Unis, un chien policier a reçu 5 balles lors d’une intervention. L’animal a survécu miraculeusement grâce à son gilet pare-balles.

C’est une histoire touchant que raconte le policier Erik Johnson dans la vidéo que vous pouvez visionner ci-dessus. Pour aider les forces de l’ordre dans certaines interventions, des chiens policiers peuvent être envoyés sur place. C’est ce qui est arrivé à Gabo, un Berger Allemand âgé de 8 ans.

Depuis sept ans, Erik Johnson travaille aux côtés de Gabo, issu de l’unité K9 (unité des chiens policiers). Entre eux, un lien inexplicable s’est créé. Tout a failli basculer lors d’une intervention périlleuse dans l’État de l’Arkansas, au sud des États-Unis. Ce jour là, une femme de 56 ans a tiré sur une homme qui venait lui rendre visite pour vérifier que tout allait bien. Des policiers sont immédiatement envoyés sur place.

Mais à leur arrivée, la femme semble déterminée à rester sur les lieux et garde l’arme dans ses mains. Elle commence alors à tirer plusieurs fois sur les policiers. Face à cette situation, les forces de l’ordre n’ont pas trouvé d’autre solution que d’amener le chien Gabo sur les lieux. Lorsque Erik est arrivé avec l’animal à quatre pattes, cela faisait cinq heures que la femme était enfermée avec son arme.

>>> À lire aussi : Elle se rend à une soirée, et sauve un chien ligoté et affamé dans une douche !

Sans le gilet pare-balles, Gabo n’aurait pas survécu

Prêt à intervenir, Gabo pénètre dans les lieux. Lorsqu’il se retrouve face à la femme armée, celle-ci lui tire dessus à cinq reprises tout en continuant de tirer sur les policiers. La quinquagénaire a finalement été abattue par les forces de l’ordre.

Le chien policier a immédiatement été amené chez un vétérinaire. Erik Johnson, en pleure sur la vidéo, se remémore ce moment atroce qu’il a vécu lorsqu’il attendait des nouvelles de Gabo. Il est resté des heures à ses côtés dans l’espoir que son état s’améliore. Heureusement, Gabo s’en est sorti, notamment grâce au gilet pare-balles qu’il portait au moment du drame.

Ému, Erik Johnson a souhaité rencontrer la responsable de l‘association Vested Interest qui fabrique ces fameux gilets pare-balles. Sans cet habit,  Gabo n’aurait pas survécu à cet incident.

>>> À lire aussi : Un chien trouve ce bébé sur le sol. Quand les secouristes arrivent, ils n’en reviennent pas…

Publié par Eugenie le 10 Nov 2019
0