Une spectatrice décède après avoir été violemment percutée par un taureau

Les faits se sont passés samedi après-midi lors de la fête de la commune de Aigues-Mortes dans le Gard. Une spectatrice est alors percutée violemment par un taureau et décède des suites d’un traumatisme crânien.

 

La spectatrice se fait violemment percuter par un taureau

Une fête à laquelle cette spectatrice et son mari voulaient impérativement assister. Venues de Cannes, le couple d’une soixantaine d’années fait donc le déplacement pour assister à la traditionnelle course de vaches et de taureaux. 

L’accident s’est produit alors que la spectatrice se tenait dans la contre-piste des arènes. C’est-à-dire, entre les gradins et la piste des taureaux. Et c’est au moment du « bandido » (retour des taureaux un par un dans le pré) que le drame se produit.

 

Un des taureaux saute par-dessus la barrière et percute la spectatrice de ses cornes. Cette dernière est projetée en l’air sur plusieurs mètres avant de retomber sur la tête. Selon le journal Midi libre, son mari serait parvenu à éviter l’animal juste avant que son épouse ne soit percutée de plein fouet.

 

taureau-Gard-spectatrice-percutée-décède

 

Le couple avait été averti

Pourtant, d’après Pierre Maumejean, le maire d’Aigues-Mortes, la spectatrice et son mari auraient plusieurs fois été prévenus par des habitants. Interrogé par France bleu Gard Lozère, il explique « le couple aurait été à plusieurs reprises interpellé par des spectateurs leur indiquant qu’il ne devait pas se trouver à cet endroit »

 

Assurée par la Croix-Rouge, le dispositif prévisionnel de sécurité n’a malheureusement pas pallié, ce jour-là, à l’erreur humaine. Sur place, les pompiers du Grau-du-Roi prodiguent les premiers soins à la spectatrice qui est ensuite rapidement héliportée à l’hôpital de Nîmes.

Souffrant d’un grave traumatisme crânien, elle décède de ses blessures. Une minute de silence a été observée à la mi-journée ce dimanche pour la spectatrice décédée. Malgré l’incident, le déroulé des festivités votives est maintenu.

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Claire le 09 Oct 2018
 
0