Sa chienne n’est plus une « peluche », il l’abandonne… (vidéo)

Nous vous en parlons régulièrement des abandons d’animaux. Des abandons qui nous insupportent ! Comme cet homme venu à la SPA abandonner sa chienne de 6 ans parce qu’il faudrait l’éduquer …

 

Abandon : « avant c’était une peluche« 

Le propriétaire d’un berger australien s’est rendu à la SPA pour abandonner sa chienne de 6 ans. Il explique, très honnête, qu’il l’a eu lorsqu’elle avait deux mois.

 

Au départ, pour ses enfants, « c’était une peluche« . Sauf que l’animal a grandi.

 

« Au bout de 6 mois, 1 an, je me suis rendu compte qu’elle tourne en rond dans la maison … Et comme il a déjà mordillé 3 ou 4 fois déjà, j’ai pas envie de prendre de risque. S’il arrive quoi que ce soit, je me sentirai très mal » explique-t-il au micro de France Info.

Il l’abandonne parce que sa chienne serait très active

Il arrive que des propriétaires se rendent compte trop tard que leur vie n’est pas compatible avec les besoins de leur animal. Et c’est ce qu’explique ce monsieur. Il sait qu’il est incapable de sortir sa chienne deux heures par jour pour qu’elle se dépense.

 

Alors, conscient du mal-être de son animal, il pensait trouver à la SPA une solution. « Le monsieur parlait même de faire euthanasier sa chienne s’il ne trouvait pas de solution » explique Marie-Laure Caron responsable de la SPA de Plaisir.

 

Bien-sûr, cet homme n’a pas pris la peine de consulter un comportementaliste ou un éducateur canin … Et n’est pas prêt, non plus, à sortir plus régulièrement sa chienne.

La SPA saturée

Comme nous vous l’expliquions dans cet article, les SPA ne peuvent plus prendre de nouveaux animaux. Saturée, celle de Plaisir n’a eu d’autre choix que de demander au propriétaire de revenir dans un mois.

 

Mais cet abandon soulève une question : pourrait-il, parfois, être la clef d’une vie meilleure ? Ici, il s’agirait d’une belle opportunité pour l’animal d’avoir seconde chance.

 

sCela n’enlève en rien le fait que l’abandon est un acte condamnable. Simplement, dans ce cas, on peut se dire que l’animal quittera son statut de meuble pour celui d’un être vivant !

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que, parfois, cela puisse être un mal pour un bien ?

Publié par Mélaine le 26 Août 2018
0