APL : bientôt une très bonne nouvelle si vous touchez ces aides ?

Cette proposition de loi souhaite épauler les bénéficiaires des APL (aides au logement). Déjà adoptée par le Sénat, elle doit encore être étudiée par l’Assemblée nationale. Alors, la prochaine revalorisation de vos aides sera-t-elle plus conséquente que prévu? 

APL aides revalorisation

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : Combien coûtent réellement ses costumes?

Une proposition de loi concernant les APL

Face à cette question, c’est en tout cas ce que laisse entendre cette proposition de loi communiste. Elle souhaite indexer les APL sur l’indice de référence des loyers (IRL). Habituellement, chaque 1er octobre, le paramètre concernant le loyer payé par les locations est réactualisé en fonction de l’IRL. 

En octobre 2019 et 2020, les revalorisations ont été fixées à 0,3% tandis que l’IRL augmentait de 1,53% au 2ème trimestre de 2019. Aussi, il a encore augmenté de 0,92% au premier trimestre 2020. De ce fait, les APL augmentent moins vite que les loyers. 

Ainsi, les associations de locataires demandent le rétablissement de l’indexation. Ces demandes ont été entendues par les sénateurs qui ont notamment adopté la loi exposée par Cécile Cukierman. Le texte sous-entend un retour au mode de calcul habituel.

>>> À lire aussi : 7 conseils pour faire de TRÈS GROSSES économies au supermarché

Le ministre du logement n’est pas favorable à ce projet de loi

Le ministre du logement, Julien Denormandie s’est montré défavorable face à cette proposition de loi. Et, il y a peu de chance que ce texte soit adopté d’ici octobre. En revanche, le projet pourrait rapidement revenir sur la table, lors du prochain projet de loi de finances qui sera présenté à la rentrée.

En effet, Julien Denormandie a déjà renvoyé cette proposition alors qu’on ignore ce que prévoit de faire le gouvernement à l’avenir, notamment pour la revalorisation des prestations. 

Par ailleurs, d’ici Janvier 2021, un nouveau mode de calcul va être mis en place. Les aides sont actuellement calculées sur la base des revenus perçus deux ans avant l’année en cours (N-2)  mais seront désormais calculées sur la base des revenus des douze derniers mois glissants.

>>> À lire aussi : Argent : est-il possible de refuser une succession pour éviter les dettes ?

Publié par Manon le 16 Juin 2020
0