Assurance habitation : très mauvaise nouvelle pour votre budget !

Le confinement a permis aux assureurs de réaliser de grosses économies ! Pourtant, aujourd’hui, les assurés attendent un remboursement, notamment de leur assurance habitation… Mais ce n’est pas pour tout de suite !

Assurance habitation et confinement

>>> À lire aussi : Remboursements des assurances : êtes-vous dans une assurance qui va rembourser ses clients ?

L’assurance habitation inutile pendant le confinement ?

Une étude révèle que les sinistres liés aux contrats multirisque habitation sont en forte baisse. Normal puisque le confinement est passé par là ! Avec tous les Français cloîtrés à leur domicile, ils ne couraient aucun risque de vol et le risque de sinistre a fortement diminué, puisque étant présents, ils ont pu réagir immédiatement. Ainsi, les assureurs ont pu réaliser de grosses économies.

Le courtier Réassurez-moi dévoile que “Si les assureurs sont beaucoup moins sollicités depuis quelques semaines, les primes des contrats d’assurance habitation n’ont pas été allégées pour autant”. En effet, rien que sur la garantie “vol”, ils ont gagné 75%, aussi on dénombre 30% de dégâts des eaux en moins, 27% de moins pour les incendies et 70% pour les sinistres causés par un tiers ! Le courtier affirme que 226 millions d’euros ont pu être économisés par l’ensemble des assureurs. Allons-nous être remboursé de notre assurance habitation ?

>>> À lire aussi : Assurance habitation pendant le confinement : attention à cette clause qui pourrait vous coûter cher

Assurance habitation, aucun remboursement n’est prévu

Ainsi, il est normal de se demander où vont aller ces économies ! Seront-elles redistribuées sous forme de gel ? Baisse de cotisations futures ? Remboursements ? En ce qui concerne la Maif, elle a annoncé en mars, le remboursement des 2,8 millions d’assurés à hauteur de 100 millions d’euros de cotisations auto (soit 50 € par véhicule).

Un beau geste qui ne se reproduira pas pour l’assurance habitation, même si le groupe est en “réflexion”. Ce n’est pas le seul groupe à réfléchir au sujet ! Groupama affirme que “La sinistralité ne s’apprécie pas sur un mois mais sur une plus longue période, et à travers une vision globale de l’ensemble des métiers”.

Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du cabinet de conseil Facts & Figures comprend cette hésitation de la part des mutuelles : “On ne peut pas comparer les contrats auto et multirisque habitation. D’une part car je n’ai vu aucun de nos clients se prononcer en disant qu’il y a une chute notable de la sinistralité. D’autre part car une présence accrue dans un domicile peut aggraver les risques d’incendies, des sinistres particulièrement coûteux pour les assurances”. Par ailleurs, l’entretien des bâtiments est désormais réduit et aggrave le risque de sinistre. En conclusion, n’attendez pas une ristourne de la part de votre mutuelle, vous risquez d’être déçus !

>>> À lire aussi : Réseaux sociaux : méfiez-vous si vous postez des photos de votre domicile !

Publié par Justine le 01 Jul 2020
0