Amendes, impôt, facture : gros changements à partir du 28 Juillet !

À compter du mardi 28 juillet, il sera désormais de régler ses impôts, amendes et factures liées à un service public chez les buralistes. D’après Bercy, il s’agit d’une réforme de proximité. Toutefois, la CGT y voit une réforme qui privatise en partie le recouvrement de l’impôt.

paiement amendes, impôt, factures buralistes

>>> À lire aussi : Livret A : cette révélation sur l’utilisation que vous ne soupçonniez pas !

Le paiement chez les buralistes généralisé sur le territoire français

Désormais, il vous est possible de régler votre taxe foncière, la facture de cantine de votre enfant ou encore le reliquat d’impôt sur le revenu chez un buraliste. Et ce, partout sur le territoire français, à compter de ce mardi 28 juillet. En raison de la crise sanitaire, la généralisation du dispositif a été retardée. Cependant, la Direction générale des finances publiques a testé le dispositif depuis le 24 février.

Du côté de la CGT, Olivier Villois déplore : “Nous aurions préféré que Bercy attende et nous fournisse un vrai retour d’expérience.” D’après le syndicat, “en 3 mois d’expérimentation, seuls 1150 encaissements ont été enregistrés dans 561 points de vente. Concrètement, cela signifie que chaque buraliste a enregistré en moyenne 2,04 paiements en 3 mois. Il y a donc certains mois où nombre de buralistes n’ont enregistré aucune transaction.

>>> À lire aussi : Il gagne le jackpot à la loterie et tient sa promesse faite il y a plus de 30 ans !

Impôt, amendes, factures…

En réalité, ce paiement sera possible chez les buralistes partenaires de la Française des Jeux. Ainsi, l’usager “devra présenter sa facture devant le terminal de la Française des Jeux , côté usager et la scanner. Seule la somme due sera affichée sur l’écran du buraliste“, indique la Confédération des buralistes.

Concernant les impôts, le citoyen pourra payer en espèces ou par carte bancaire jusqu’à 300 euros. Cela peut être utile si vous avez un reliquat d’impôt sur le revenu à payer à la rentrée. Toutefois, il faudra payer sa dette fiscale par un paiement dématérialisé comme TIPSEPA ou sur le site du gouvernement.

En revanche, les factures comme la crèche de son enfant ou une amende pourront être réglés en espèces pour un montant inférieur à 300 euros et par carte bancaire, cette fois-ci, sans limitation de paiement.

>>> À lire aussi : Il met sa voiture en vente sur Ebay mais ne va récupérer qu’un seul euro…

Publié par Manon le 26 Jul 2020
0