Confinement : Nos dépenses sont-elles vraiment moins importantes qu’en temps normal ?

Avec le confinement, on imagine dépenser moins d’argent. Pas de sortie cinéma, restaurant, pas de shopping, pas de fêtes… Pourtant, ce n’est pas si simple : certains frais ont aussi tendance à augmenter ! Alors nos dépenses baissent-elles vraiment pendant le confinement?

A lire aussi : Coronavirus et festivals annulés : comment se faire rembourser sa place ?

Si le confinement peut avoir un côté positif pour la vie quotidienne, ce serait celui de faire des économies. En effet, les commerces sont fermés donc pas d’achats hors nécessités premières, pas de sortie cinéma ou restaurant ni de budget pour faire la fête. Pourtant, certaines dépenses tendent aussi à augmenter.

Le bouleversement des habitudes de consommation engendre des dépenses

En effet, si les Français économisent sur les sorties et en essence, c’est le budget alimentation qui en prend un coup. Avec la peur de la pénurie, le prix moyen du panier des Français a augmenté. Les ruptures de stock obligent aussi parfois à acheter des produits plus chers. Concernant notamment les fruits et légumes, les prix se seraient envolés.

Par ailleurs, il faut prévoir les repas pour toute la famille, fini la cantine pour les enfants ou au travail. 20 minutes a partagé le témoignage d’une mère de famille avec trois enfants. « Nous sommes cinq, deux adultes et trois enfants. J’ai fait mes courses la semaine dernière : 291 euros alors que je n’ai pas changé nos habitudes. Avant, un beau chariot me coûtait 200 euros. Habituellement, nos enfants mangent chez la nounou et à la cantine. Je travaille beaucoup et mange rarement le midi. Et mon mari mange un petit sandwich » .

Des fournitures supplémentaires

Travailler à la maison demande aussi de s’équiper que ce soit pour les parents ou pour les enfants. Il faut acheter des fournitures dont l’on n’avait pas forcément besoin avant. Ce regroupement familial toute la journée occasionne le risque d’augmenter les factures d’eau, de gaz ou encore d’électricité.

On a donc un report de dépenses sur certains besoins avec le confinement. Finalement, la baisse ou la hausse des dépenses va dépendre des familles et de leur rythme de vie habituel (plutôt casanier ou plutôt dépensier) ainsi que de leurs habitudes alimentaires. Les grands gagnants d’économies, ce sont peut-être les étudiants de retour chez leurs parents. Plus trop de courses à payer, plus de verres avec les copains, beaucoup doivent en effet pouvoir mettre de côté pour cet été si la situation leur permettra de partir.

Source : L’express, 20 minutes

A lire aussi : Impôts 2020 : les nombreuses nouveautés de la déclaration des revenus 2019 que vous devez absolument connaitre

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Romane le 18 Avr 2020
0