Emmanuel et Brigitte Macron : la fraude fiscale révélée ! Choc !

Quelle est la brasserie préférée du couple présidentiel ? Il s’agit en effet de la Rotonde où Emmanuel Macron avait fêté sa victoire au premier tour de la présidentielle 2017. Malheureusement, la brasserie rencontre quelques soucis. Elle a été poursuivie pour fraude fiscale.

A lire aussi : La Poste : Cette mauvaise nouvelle sur le courrier qui vient de tomber !

La brasserie préférée du couple présidentiel ne semble pas très fiable

Prisée par de nombreuses personnalités, la Rotonde est une célèbre brasserie dans le quartier de Montmartre à Paris. Emmanuel Macron a rapidement investi les lieux : il y a fêté sa victoire au premier tour de l’élection présidentielle 2017. Depuis accompagné de son épouse Brigitte Macron, il y est retourné à plusieurs reprises. Pourtant, la brasserie ne serait pas un lieu irréprochable et aurait des choses à cacher.

En effet, le 19 novembre 2013, des inspecteurs des impôts ont effectué une visite surprise à la Rotonde et au domicile de son propriétaire Gérard Tafanel. Ils ont alors fouillé les comptes du restaurant et ont trouvé quelques zones d’ombre. Ils ont alors exigé les sauvegardes informatiques des caisses. La direction n’a pas fourni l’ensemble de l’historique avec pour excuse le changement récent de l’ordinateur. Les vérifications complètes sont aussi impossibles car les tickets de caisse ne sont pas numérotés automatiquement. Ils ont également découvert qu’une partie des recettes étaient effacées pour ne pas être déclarées et notamment lors des règlements en liquide.

Un redressement fiscal exigé

Tous ces éléments ont laissé penser aux enquêteurs que ces manipulations cherchaient à dissimuler une partie de la comptabilité. Depuis, le fisc a notifié de nombreux redressements sur la TVA ou l’impôt sur les bénéfices et des pénalités suite à des manœuvres frauduleuses. Le redressement total a été chiffré à 2 millions d’euros. Bercy a aussi estimé un chiffre d’affaires dissimulé de 5% du chiffre déclaré soit entre 250 000 et 350 000 euros par an. Une enquête a alors été ouverte pour fraude fiscale.

Finalement, le tribunal administratif a jugé en avril 2019 que la reconstitution du chiffre d’affaires s’avérait « excessivement sommaire » et a décidé d’annuler le redressement fiscal. Bercy a alors fait appel et l’a remporté : les redressements viennent d’être rétablis ! La brasserie est donc en danger. Toutefois, le paiement ne sera pas immédiat car la brasserie a obtenu l’étalement des dettes.

A lire aussi : Port du masque obligatoire : Jean-Pierre, SDF, nous donne son avis très tranché

En savoir plus sur : - - -

Publié par Romane le 01 Août 2020
0