Taxe foncière multipliée par 5 ou 7 ? Cette explosion du montant qui inquiète les Français

La révision générale des valeurs cadastrales des logements va donner lieu à une augmentation des impôts locaux. Gelée par le gouvernement dans le but de supprimer la taxe d’habitation, cette révision des valeurs locatives va servir de base au calcul des impôts. Elle ne va pas apporter que des bonnes nouvelles

LEs impôts locaux vont augmenter

>>> À lire aussi : Épargne : les nouveaux taux feront perdre beaucoup d’argent aux Français !

La revalorisation des impôts locaux

Dès le 1er janvier 2026, la base des impôts locaux sera calculée différemment. Depuis 2018, les valeurs locatives sont revalorisées par rapport à l’année précédente. On se souvient de l’année 2017 qui a subi une forte inflation et qui a désavantagé les contribuables en 2018. De fait, les valeurs locatives vont d’ores et déjà augmenter de 1,2% cette année, contrairement à 2,2% en 2019.

En effet, la base prend en compte les loyers annuels moyens des logements, multiplié par les taux d’imposition mis en place par les collectivités territoriales. Pour les biens exceptionnels, la base se fera à 8% de la valeur vénale et non pas au loyer moyen.

>>> À lire aussi : Impôts : faites-vous parti des grands perdants pour 2020 ?

La problématique des impôts locaux

Ces ajustements vont augmenter significativement le montant des impôts locaux dès l’automne prochain. Toutefois, 2023 est aussi l’année où la taxe d’habitation est supprimée pour tous les ménages ! Cet impôt est en baisse depuis 2018 avec 20% de dégrèvement, puis 65% en 2019. 2020 marque sa première suppression pour les foyers dont le revenu fiscal pour un couple avec un enfant ne dépasse pas 43 000 euros, mais également pour un célibataire avec 27 000 euros. Ces foyers auront un gain de 723 euros par an d’après Bercy.

Dès 2021, ce sera au tour des foyers les plus aisés, pour arriver à sa suppression totale en 2023. Par contre, les foyers aisés verront une hausse de leur taxe d’habitation de 0.9% cette année pour compenser.

Le projet des finances 2020 nous apprend également que cette revalorisation des impôts locaux va s’étaler sur plusieurs années, dont les premiers effets ne seront visibles qu’en 2026. Par ailleurs, la Commission des Finances a annoncé taxer les logements vacants ainsi que les résidences secondaires.

>>> À lire aussi : 12 banques ont augmenté leurs tarifs en 2020 : découvrez si vous êtes concernés !

Publié par Justine le 10 Feb 2020
0