Jeff Bezos fait un don de 10 milliards de dollars pour sauver la planète et crée le scandale (Vidéo)

Jeff Besos vient d’annoncer qu’il allait faire don de 10 milliards de dollars pour sauver la planète. Cette annonce a l’effet d’un détonateur. Découvrez la vidéo ci-dessous :

À lire aussi: Ce petit geste anodin qu’elle a effectué avec sa carte bancaire aurait pu la ruiner !

Un don controversé

Via un post instagram, le PDG d’Amazon a fait la promesse de déverser un 10 milliards d’euros pour sauver la planète du réchauffement climatique. Ce don permettrait de financer des recherches scientifiques, des activistes et des ONG. Cette somme pharamineuse sera reversée dans les caisses du « Fonds Bezos pour la Terre » . 

À l’heure actuelle, il s’agit d’une simple déclaration. Aucune information n’a été fournie sur une concrète transaction.

Selon les dires du principal intéressé, il faut “trouver de nouvelles façons de lutter contre l’impact dévastateur du changement climatique sur cette planète que nous partageons tous” .

Petit hic, Jeff Bezos est à la tête d’une entreprise extrêmement polluante. Bien qu’il affirme vouloir atteindre la neutralité carbone en 2040, il n’a pas toujours eu que des idées verdoyantes.

En effet, il avait menacé de licenciement certains de ces salariés qui l’avaient critiqués pour son manque d’engagement environnemental. Les salariés activistes ont formé un groupe de pression nommé « Amazon Employees for Climate Justice » , ils ont salué la générosité inattendue de l’homme d’affaire mais ont continué de mettre en exergue ses fortes contradictions: selon eux, Amazon continue d’“aider les compagnies pétrolières et gazières à ravager la Terre […] et finance des think tanks climatosceptiques” .

Cet acte est donc à relativiser car cette annonce, aux aspects positifs, vient donc semer le doute sur les intérêts purement philanthropiques de l’homme d’affaires.

Un manquement à ses obligations citoyennes

Donner, oui. Mais pas quand il en a l’obligation citoyenne.

En effet, une étude d’un think tank américain nommé ITEP (Institute on Taxation and Economic Policy) avait pointé du doigt l’entreprise, qui n’avait payé que 3% d’impôt sur le revenu entre 2009 et 2018. Le taux traditionnel étant de 21% pour les sociétés depuis 2017.

L’entreprise aurait donc effectué près de 8,5 milliards de dollars d’économies.

Conclusion, Jeff Bezos reste une personnalité difficile à cerner. 

À lire aussi: Crédit d’impôt : vous n’imaginez sans doute pas toutes les réductions d’impôts auxquelles vous pouvez prétendre !

Publié par Salomee le 20 Fév 2020
0