Un fourgon blindé attaqué à la sortie de la Banque de France ! Les malfaiteurs sont en fuite

L’actualité française n’est malheureusement pas au beau fixe en ce moment. À Lyon, un fourgon blindé a été attaqué ce vendredi, alors qu’il sortait de la Banque de France. Les malfaiteurs, sans doute informés du trajet et des horaires du fourgon, étaient lourdement armés, comme le rapporte Le Figaro. Ces derniers sont en fuite.

>> À lire aussi : Havre: un serveur se fait poignarder par un client pour une histoire de masque

Lyon : Un fourgon blindé attaqué à la sortie de la Banque de France

Ce vendredi matin, un fourgon blindé a été attaqué par des assaillants lourdement armés. Ces derniers ont incendié le fourgon de la société de transport de fonds Loomis avant de prendre la fuite. L’attaque n’a fait aucun blessé, et les pompiers sont intervenus rapidement sur place afin de maîtriser l’incendie. Les employés présents dans le fourgon ont pu s’extraire du véhicule. Les assaillants ont attaqué lorsque le fourgon sortait d’un bâtiment de la Banque de France. Ils ont pu dérober une certaine somme d’argent (plusieurs millions d’euros selon le parquet) avant de prendre la fuite.

>> À lire aussi : Soyez très vigilants si vous sortez vous promener à vélo ! Des pièges sèment la panique (Vidéo)

Un braquage prémédité ?

Il est difficile de croire que le braquage du fourgon n’était pas prémédité. Lors de la sortie du fourgon de la Banque de France, le véhicule est bloqué par deux utilitaires, comme le rapporte Le Progrès. Menacés par les braqueurs, les convoyeurs n’ont pas pu se défendre. Les assaillants ont réussi à s’emparer d’une certaine somme, qui pourrait s’élever à plusieurs millions d’euros, comme l’indique le parquet de Lyon. Les braqueurs ont pris la fuite dans les utilitaires, qui ont été retrouvés en flamme au sud de Lyon. L’enquête est confiée à la JIRS de Lyon et à la DIPJ de Lyon, comme le rapporte Le Figaro.

>> À lire aussi : Alerte portrait-robot : si vous voyez cet homme, appelez immédiatement la gendarmerie !

Source : Le Figaro

Publié par Jessy le 28 Août 2020
0