Pour la Journée de visibilité lesbienne, des militantes changent le nom des rues à Paris

À l’occasion de la Journée de visibilité lesbienne, le collectif Osez le Féminisme a renommé plusieurs rues de Paris. Elles ont remplacé les noms d’hommes par ceux de militantes féministes et LGBTQ.

Des grands noms de femmes dans les rues

Seul 5% des rues de Paris portent des noms de femmes. Ça fait peu sur plus de 6000 voies… Le collectif Osez le féminisme a décidé d’y remédier. La semaine dernière, les militantes ont changé le nom de certaines rues. Elles l’ont remplacé par celui de celles qui ont fait bouger les choses pour les femmes. Monique Wittig, Angela Davis ou encore Marielle Franco nous font l’honneur de décorer nos murs. L’action a été menée dans le cadre de la Journée de visibilité lesbienne, le 26 avril dernier. La place de la République avait pour l’occasion été renommée Place du Lesbianisme. Un rassemblement y avait lieu vendredi pour manifester en faveur des droit de femmes et des lesbiennes.

>> À lire aussi : Les photos de ce couple lesbien ont fait le tour de la planète… leur message est merveilleux !

La communauté LGBTQ mise à l’honneur

Le premier but de cette opération est de donner plus de visibilité aux femmes lesbiennes. En 2018, l’association SOS Homophobie avait d’ailleurs recensé 276 témoignages d’agressions lesbophobes en France. La communauté n’est pas mise en avant dans les médias et on leur préfère leurs confrères masculins. Pourtant, elles souffrent tout autant de stigmatisation. En plus de problèmes liés à leur genre (sexisme, machisme, agressions), elles subissent des agressions homophobes très graves. Le deuxième intérêt est que cette opération permet de montrer qu’il existe de grandes femmes qui méritent tout à fait leur place dans nos rues.

>> À lire aussi : Balance ton métro : la campagne choc pour dénoncer le harcèlement dans les transports

Un petit pas pour les femmes, un grand pas pour les lesbiennes

Mais il n’y a pas qu’à Paris que les lesbiennes se sont manifestés. À Metz, sur la demande le l’association Couleurs Gaies, le maire à accepté de renommer la place principale « Jardin Marsha-P.-Johnson et Sylvia Rivera » . Ces deux femmes sont des militantes LGBTQ américaines qui étaient des figures de proue du mouvement. Si leurs noms ont été choisis c’est qu’elles était présentes lors des émeutes de Stonewall, dont on fête cette année de 50ème anniversaire. Cet événement a été fondateur dans le militantisme LGBTQ et c’est en son honneur que se déroulent chaque année des dizaines de gay pride début juin. Les initiatives d’Osez le féminisme et Couleurs Gaies font du bien aux droits des femmes et surtout à ceux de lesbiennes.

>> À lire aussi : Cet artiste peint des vagins grâce à ceux trouvés sur Tinder

En savoir plus sur : - -

Publié par Constance le 30 Avr 2019
 
0