Cancer du sein : les survivantes nous dévoilent leurs tatouages post-mastectomie !

12 000 décès chaque année

Chaque personne se tatoue pour une raison bien précise. Qu’elle soit intelligente ou pas. En effet, pour beaucoup, le tatouage a en général une signification. C’est un symbole, qui ne peut être compris que par la personne qui le porte. Libre à elle d’en dévoiler les tenants et les aboutissants aux autres. D’autres encore, ne se font tatouer que parce qu’ils trouvent ça « joli », et c’est une raison qui les regarde. Et certains le font même par effet de mode. Mais aujourd’hui, on vous parle de #InkedForACause (= Tatouées pour une Raison). En effet, ce hashtag met à l’honneur les femmes qui se sont fait tatouer les seins à la suite d’une mastectomie. Et pour cause, on détecte 54 000 cas de cancer du sein chaque année. Et tous les ans, ce sont 12 000 décès enregistrés à cause de cette maladie, d’après les chiffres de l’Agence de Santé Publique.

Se relever, après une mastectomie

La mastectomie est une étape très angoissante. Elle est, certes, un pas vers la guérison. Mais également le moment où une part de la féminité disparaît. Puis vient la cicatrisation, qui peut d’ailleurs laisser des traces indélébiles, comme les cicatrices ou l’absence de téton. Mais certaines femmes ont décidé d’accepter et de se reconstruire en se faisant tatouer les seins. Une façon comme une autre de rendre cette partie de leur corps plus belle qu’elle ne la jamais été et retrouver cette part de féminité. Par le biais de faux tétons tatoués, ou même de sublimes motifs comme des fleurs, ou des plantes. C’est la photographe Sophie Holland qui est à l’origine de ce sublime shooting photos. Les survivantes vous montrent leurs seins, et c’est pour une bonne raison !

Crédit photo / photo à la une : capture @sophyholland instagram
Publié par Charlene le 15 Oct 2017
0