Accident sur le tournage de Resident Evil : la cascadeuse défigurée, amputée, poursuit la production en justice

Publié par Nicolas F le 15 Déc 2018

La saga Resident Evil est une suite de 6 films, dont le dernier, Resident Evil : Chapitre final est sorti en 2016. Ces films mélangent les genres d’horreur et d’action, nécessitant à l’actrice principale, Milla Jovovich, l’assistance d’une cascadeuse pour la remplacer lors des scènes trop dangereuses. Lors du tournage du dernier volet, c’est Olivia Jackson, une cascadeuse professionnelle qui a doublé Milla Jovovich pour les scènes demandant une certaine technique. Malheureusement, lors d’une séquence où Olivia exécutait une course poursuite en moto, un caméraman n’a pas bougé assez vite, et Olivia qui réalisait son parfaitement mouvement a percuté l’objectif. La moitié de son visage a été arraché et son bras gauche sévèrement abîmé. Les blessures étaient tellement graves, qu’elle a dû être amputée. Incapable de pouvoir un jour pratiquer son métier, elle demande aujourd’hui une compensation d’environ 2,5 millions d’euros, alors qu’elle gagnait près de 250 000 euros par an lorsqu’elle exerçait son métier.

 

La cascadeuse s’est prise de plein fouet une caméra qui exécutait un mouvement trop lentement

En 2015, Olivia Jackson était honorée de pouvoir doubler l’actrice Milla Jovovich lors du tournage du dernier volet de Resident Evil. Le jour où tout a basculé, Olivia devait normalement doubler l’actrice dans une scène de combat. Le tournage avait lieu à Johannesburg, en Afrique du Sud et ce jour-là, une intempérie a empêché l’équipe de tourner les scènes prévues. À la place, pour ne pas perdre une journée, il a été décidé de tourner une course poursuite à moto. Mais cette prise a tourné au drame lorsque la cascadeuse a heurté l’une des caméras motorisées qui devait la suivre. Les photos de ses radios sont irréelles. Sa colonne vertébrale a été complètement tordue, ses poumons ont été perforés, ses côtes cassées, elle a perdu un bras et une phalange au pouce de l’autre main. Le choc a été tellement violent que son bras sectionné n’a même jamais été retrouvé.

 

Défigurée, amputée, muscles atrophiés, elle ne pourra plus jamais travailler

Trois ans plus tard, alors que son état de santé est dorénavant stable et qu’elle regarde enfin vers l’avenir, elle vient de porter plainte auprès d’une cour de justice de Pretoria, contre la société de production qui l’engageait. La caméra robotisée était installée sur un SUV Mercedes et devait la filmer d’en bas et remonter rapidement pour terminer la prise en la filmant de haut. Lors de la prise, la caméra n’est pas remontée assez vite et l’a frappée de plein fouet. Cet accident l’a fait plonger dans le coma pendant 17 jours. Quand elle s’est réveillée, elle avait un bras en moins, une phalange au pouce en moins, les muscles du bras restant atrophiés et le visage recousu. Sur sa table de chevet, elle a trouvé des énormes bouquets de fleurs de Milla Jovovich, Charlize Theron ou Karen Gillan, toutes des actrices pour qui elle a doublé les cascades.

 

Elle demande 2,5 millions d’euros de dommages

Sur son compte Instagram, Olivia raconte sa lente convalescence et documente chaque étape, même si elle sait que le pire est la perte de sa passion et de son métier. Jamais plus elle ne sera engagée comme cascadeuse. Pour dédommager les énormes pertes financières de l’accident, elle a décidé d’intenter un procès auprès du Fonds d’aide aux accidentés, de la société de cascadeurs, de la production, du caméraman, du conducteur de la voiture et du réalisateur. Elle qui souffre encore trois ans après l’accident, devra encore attendre un an avant de connaître l’issue de son procès.

accident doublure cascadeuse

Crédits : Instagram/olivia_stunts, REX, Shutterstock, Sony, Neale James

En savoir plus sur : - - - - -