Festival de Cannes : Derrière les paillettes se cache un désastre écologique

 

Ah le festival de Cannes ! Les stars de cinéma sur le Tapis Rouge, les tétons qui dépassent, les sous-vêtements apparents, Alain Delon en larmes… Et surtout… Un drame écologique ! Qui dit star, dit argent. Qui dit argent dit luxe. Et vous l’aurez compris ce mode de vie rime souvent avec flâner sur la croisette à bord d’un splendide yacht ou avion privé. Si on vous l’accorde, ça doit être plutôt agréable, la planète ne vous remercie pas. Festival de Cannes ou festival de la pollution ? Telle est la question… On laisse votre âme Shakespearienne faire son propre constat.

Festival de Cannes : Araya Hargate dévoile sa petite culotte

Festival de Cannes : Araya Hargate

>> À lire aussi : Festival de Cannes : une montée des marches pour défendre le droit à l’avortement

Pendant 12 jours, Cannes devient le centre du monde du cinéma

Tous les ans, pendant 12 jours, la ville de Cannes dans le sud de la France devient le centre du monde du cinéma en accueillant de nombreuses stars internationales. Cette année, le festival a commencé le 14 mai et touche bientôt à sa fin. Cette édition s’est révélée un hommage aux icônes disparues telles que Agnès Verda ou Luke Perry. À l’occasion de l’événement, la population de la ville est multipliée par trois. Cela entraîne donc logiquement une augmentation de la consommation sur place. Les aéroports de Cannes et de Nice connaissent une affluence-record à chaque édition.

L’hôtellerie est l’un des secteurs les plus touchés par cette surconsommation. Difficile de réserver une chambre à cette période tant convoitée par une clientèle de luxe. Afin de se rendre au festival de Cannes et avoir la chance de marcher sur le tapis rouge, toutes ces célébrités ont recours à de nombreuses voitures et taxis privés pour éviter les bouchons de la ville.

Parlons-en d’ailleurs de ce fameux Tapis Rouge… Il est changé trois à quatre fois par jour. Mais le maire de la ville, David Lisnard tient à préciser qu’il est cependant fait de matières recyclées. Malheureusement, cet événement qui rime avec paillettes rime aussi avec pollution. En effet, les milliers de prospectus distribués chaque jour ont la fâcheuse tendance à finir dans la mer.

Agnès Varda canes

Affiche du 72e Festival de Cannes, réalisée par Flore Maquin.

>> À lire aussi : San Francisco se noie sous les excréments ! 

1900 tonnes de déchets en plus lors du Festival de Cannes

Parce que le Festival de Cannes ce n’est pas que des stars, des paillettes et du show mais aussi une vraie catastrophe écologique. Selon les chiffres de 2015, pendant cette période c’est 1900 tonnes de déchets supplémentaires dans la ville selon l’association ADEN. Si tout semble accabler les organisateurs, il faut néanmoins prendre en compte que les stars se livrent à tous les excès pendant ces 12 jours. Les feux d’artifice tirés depuis les yachts sont très appréciés des célébrités mais sont responsables d’une pollution sévère qui trouble les oiseaux marins. Sans parler des jets privés qui circulent fréquemment et des avions qui décollent et atterrissent en nombre. Ce phénomène a tendance à exaspérer les habitants à proximité de l’aéroport qui n’en peuvent plus du bruit. Il faut compter environ 54 mouvements par jour pendant la période.

Cela entraîne évidemment une pollution exceptionnelle mais surtout une nuisance sonore qui peut dépasser les 80 dB à certains moments de la journée. D’après Albert Dauphin, président de l’association de défense contre les nuisances sonores, les habitants retrouveraient régulièrement du kérosène dans leur jardin.

Alors les paillettes oui, mais à quel prix ?

>> À lire aussi : Le choc : Une actrice s’empale au festival de Cannes 

Publié par Emma le 23 Mai 2019
0