Michael Youn et Camille Chamoux dans un remake de « 13 Reasons Why »

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Inspiré par la série Netflix « 13 Reasons Why« , TF1 s’apprête à tourner un téléfilm sur le sujet du suicide adolescent. Basé sur une histoire vraie, elle retrace le destin tragique de Jonathan harcelé au lycée à cause de son surpoids. Au casting nous retrouverons Michael Youn et Camille Chamoux dans les rôles principaux.

 

Un remake de « 13 Reasons Why »

La saison 2 de la série Netflix vient d’être diffusée sur la plateforme et va peut-être reconduite pour une prochaine saison, mais sans Hannah Baker. Son gros succès malgré sa thématique compliquée, a inspiré les producteurs de TF1.  « Le jour où j’ai brûlé mon coeur » est le titre du nouveau téléfilm proposé par « Lagardère Studios » et « Ango Productions » au groupe TF1.

 

Le fiction retrace l’histoire de Jonathan, un lycéen en surpoids qui subit l’harcèlement de ses camarades d’école. Il se retrouve dans le coma après avoir tenter de se tuer par le feu. Pour comprendre ce qu’il s’est passé, le conseiller principal d’éducation de l’établissement va entreprendre sa petite enquête qui va le ramener à multiples élèves, et aux différentes raisons qui l’ont pousser à se donner la mort, comme l’histoire d’Hannah Baker et ses treize raisons qui l’ont tué.

Inspiré d’une histoire vraie

Même si le fil conducteur de l’histoire va  prendre explicitement celui de la série à succès, l’histoire du petit Jonathan est bel et bien réelle. C’est celle de Jonathan Destin, humilié par ses camarades pendant toute sa scolarité qui décide de s’immoler lorsqu’il a à peine 16 ans. Il échappe à la mort mais tombe dans un profond coma et subit plus de 17 opérations par la suite. Il racontait son histoire déjà en 2013 dans son livre « Condamner à me tuer« , un roman autobiographique édité par « XO« .

 

Aujourd’hui il essaie de se reconstruire malgré son expérience traumatisante. Son livre a déjà été une grande étape dans sa thérapie en 2013 et cinq ans plus tard le tournage du film de sa vie commence. Il devient une voix pour tous les enfants harcelés et réalise qu’il n’est pas seul. En France, un enfant sur dix est victime d’harcèlement.

Publié par Inès Arrom le 03 Juin 2018