Cette artiste dépressive vous invite à entrevoir son quotidien au travers d’auto-portraits conceptuels forts

 

Cette série de photographies, réalisées par Janelia Mould-Cheeky Ingelosi dépeignent la vie d’une personne dépressive au quotidien. Pour être exact, il s’agit d’elle-même sur les photos. L’intention ici est avant de tout de pouvoir montrer de quelle façon la dépression peut affecter les personnes qui en souffrent. Par le biais de ces photos, Janelia nous amène à ressentir les mêmes émotions qu’elle. Elle nous amène également à comprendre ce vide béant que ressentent les personnes dépressives. Le personnage de cette série d’auto-protraits conceptuels n’a, ironiquement, pas de visage. Certains membres de son corps son également absents des photos. Comme s’il lui manquait quelque chose, sans savoir vraiment ce que c’est.

 

Le choix de ne pas dévoiler son visage permet à celui qui observe les portraits de s’identifier à la protagoniste. Cela pourrait être vous, moi, ou n’importe qui d’autre. Toute personne souffrant ou ayant souffert de dépression peut donc se mettre à la place de l’auteure. Ensuite, le choix est tactique et permet de focaliser l’attention du spectateur sur les sentiments éprouvés par une personne dépressive. De sorte à ce que tout le monde puisse comprendre le message. Le vide, le désespoir et le fait de ne plus se reconnaître, sont autant de sentiments inhérents à cette affreux mal dont souffrent plus de 300 millions de personnes dans le monde. À travers ce projet baptisé « Mélancolie – Une fille qu’on appelle Dépression », Janelia souhaite sensibiliser et faire prendre conscience des ravages que peuvent causer un sentiment dépressif.

Crédits photos / photo à la une : cheekyingelosi.wixsite.com | Facebook

En savoir plus sur :

Publié par Charlene le 05 Mar 2017
 
0