Une artiste recolorise une photo d’une prisonnière d’Auschwitz de 14 ans… son travail bouleverse la toile ! (vidéo)

Cela fait 3 ans déjà que l’artiste Marina Amaral colorie des photos en noir et blanc qui ont marqué l’Histoire. En mettant de la couleur sur ces photographies, cette artiste ajoute une touche de vie et permet de marquer davantage le spectateur. Elle « insuffle la vie » à ces images du passé. Et récemment, Marine Amaral a eu accès aux photos d’une petite fille, prisonnière du camp d’extermination Auschwitz. L’artiste a pu mettre en valeur le passé de cette jeune enfant et a réussi à marquer les esprits. Découvrez son magnifique talent dans notre vidéo.

 

Auschwitz : un passé douloureux

L’enfant sur cette photo se nomme Czeslawa Kwoka. Elle avait 14 ans lorsque ces photos ont été prises et avait aussi 14 ans lorsqu’elle est décédée dans ce même camp. Ces images proviennent du fameux « photographe du camp de concentration d’Auschwitz » : Wilhelm Brasse. Les photos prises par le photographe sont apparemment restées gravées dans sa mémoire. « C’est parce qu’elle avait l’air si jeune ». L’instant a marqué le photographe. « Quand elle est arrivée au camp, elle ne comprenait pas ce qu’on lui disait. Alors cette femme, Kapo, (une surveillante des prisonniers) a pris un bâton et l’a frappée au visage. Cette femme a juste défoulé sa colère sur la petite fille. » « Avant que la photographie ne soit prise, la fille a séché ses larmes et le sang présent sur ses lèvres, à cause de la coupure ».

 

Grâce à Marina Amaral, cette enfant « revit » dans les esprits

Afin de mettre en avant le passé de cette photographie, Marina Amaral a voulu exposer l’histoire de la petit fille. « Je voulais donner à Czeslawa l’opportunité de raconter son histoire, qui est [aussi] l’histoire de tant d’autres victimes ».  Pour l’artiste, le but de cette coloration était que les gens soient plus facilement touchés par ces images. En effet, selon elle, les couleurs permettraient de capter plus facilement l’attention du spectateur. Cependant, cette petite a beaucoup marqué Marina lorsqu’elle a travaillé dessus. « Il était très difficile de regarder son visage pendant tant de minutes en sachant ce qu’il lui était arrivé ».

 

Mais on peut dire que le rendu est magnifique. On pourrait même croire que ces photos n’ont pas été modifiées.

L’artiste Marina Amaral a en effet beaucoup de talent. Elle a déjà « colorié » plusieurs autres photographies, et le résultat est tout aussi surprenant. Comme par exemple cette photographie montrant une des victimes des bombardements américains.

 

Auschwitz

 

Ou encore celle-ci, affichant un petit garçon qui se dirigeait vers des soldats indiens. L’image est extrêmement touchante.

 

Auschwitz

 

Source : Bored Panda

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jeanne Tilly le 22 Mar 2018
 
0