Au Québec, un camp propose d’initier les enfants à l’agriculture pour protéger l’environnement

Le camp Ecole-O-champ, situé au Québec, propose d’initier les enfants de 6 à 14 ans à une agriculture innovatrice, nutritionnelle ainsi qu’une éducation en sciences environnementales. L’objectif est de sensibiliser dès le plus jeune âge, pour que les nouvelles générations soient plus sensibles à la protection de l’environnement.

Ecole-O-champ a développé des modules éducatifs, c’est-à-dire une expertise en enseignement d’activité pédagogique. Ces modules permettent notamment de répondre aux questions récurrentes chez les plus jeunes qui s’intéressent à l’agriculture. Elles concernent par exemple la production : comment cultiver des tomates, des courges, des asperges ? Mais aussi la consommation : comment savoir d’où vient ce que l’on mange ?

>>> À lire aussi : Chiffres alarmants : plus de 160 défenseurs de l’environnement tués en 2018

Qu’apporte Ecole-O-champ aux enfants ?

Après un passage à l’Ecole-O-champ, les organisateurs et parents font le même constat. Les enfants ont de meilleurs connaissances agro-alimentaires et environnementales. Durant leur séjour, ils peuvent assister à la tonte de moutons, partir en forêt, identifier des plantes, nourrir les animaux. Les enfants sont incités à avoir une autonomie alimentaire. À l’arrivée, ils ont donc de meilleurs habitudes de vie, ils développent un esprit d’équipe ainsi qu’une conscience citoyenne.

La récolte des légumes à l’Ecole-O-champ

>>> À lire aussi : Comment voyager tout en respectant la planète et l’environnement ? Le guide parfait de l’écotouriste

Les enfants accueillis par des experts

Toutes les personnes présentes pour encadrer les enfants à Ecole-O-champ sont des professionnels. Ce sont des agriculteurs, des étudiants ou gradués de programmes en agriculture, diététique, agronomie, nutrition, environnement, ou encore en alimentation et en enseignement. Le camp a pour objectif de valoriser l’agriculture au Québec. Les organisateurs parlent d’une « agriculture humanisante » : « Nous proposons une éducation agro-alimentaire adaptée à la réalité de chaque milieu. Pas question d’imposer à personne quoi faire, nous travaillons plutôt à valoriser les ressources qu’il y a déjà autour de nous et de mailler l’École-O-champ! « 

Sur le long terme, cette méthode d’apprentissage va peut-être se développer dans le reste du monde, pour que tous les jeunes se sentent concernés et agissent en faveur de la protection de l’environnement.

>>> À lire aussi : Découvrez la solution innovante de ce département pour sensibiliser les pollueurs à l’environnement

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Coralie le 11 Août 2019
0