Un militant vit avec une demi-barbe pour conscientiser la population sur déforestation

Nous avons tous été choqués par les ravages de l’Amazonie par le feu. Des dizaines de milliers de feux se sont déclarés au Brésil et un homme a trouvé un moyen original de continuer à attirer l’attention sur ce drame qu’est la déforestation. James Stanton-Cooke vit depuis plus d’un an avec une demi-barbe, qui symbole la moitié de la forêt détruite. Regardez la vidéo ci-dessous pour comprendre la démarche de celui qui se fait appeler Jimmy Halfcut, sur les réseaux sociaux : 

> À lire aussi : Le chef Raoni est à Paris pour alerter sur la déforestation qui s’aggrave !

Son look étrange permet d’aborder la problématique de la déforestation

« La plupart des gens réalisent, une fois qu’ils observent la destruction mais le problème devient tellement évident qu’on refuse de le traiter. On sait que ça se produit mais comment peut-on l’arrêter ? », explique Jimmy, cet Australien au look étrange. Jimmy a décidé de vivre avec la moitié de son visage rasé, ce qui symbolise la moitié de la forêt mondiale détruite. Il milite au quotidien et les gens dans la rue sont interpellés par sa demi-barbe. Grâce à ce look étrange, il arrive à conscientiser peu à peu les gens sur la disparition des forêts, qui sont victimes soit de l’abattage des arbres soit d’incendies.

> À lire aussi : Pour lutter contre le réchauffement climatique, l’Ethiopie a planté 353 millions d’arbres en une journée seulement !

Il porte une demi-barbe pour symboliser la moitié de la forêt dévastée

Avec la destruction de l’Amazonie qui a fait la une de la presse ces dernières semaines, l’action de Jimmy Halfcut a connu un coup de projecteur, même si son militantisme ne concerne pas uniquement la forêt amazonienne. « L’Australie est le seul pays développé à être dans le top 11 des pays connaissant la plus grande déforestation. On voulait créer une image visuellement disruptive afin de pousser les gens à demander : « Pourquoi une demi-barbe ? Tu as perdu un pari ? ». Ce qui nous permet d’entamer une conversation sur la préservation de la nature. On leur explique alors la métaphore visuelle de la demi-barbe et de la moitié de la forêt mondiale qui a été détruite ». En 2015, une étude du magazine Nature avait révélé que la moitié des arbres avait disparu depuis l’arrivée de l’homme sur la Terre. Il n’y aurait plus que 3 040 milliards d’arbres sur Terre, soit la moitié du nombre avant l’ère humaine. Grâce à sa notoriété sur les réseaux sociaux, il réussit également à récolter de l’argent, dont 98,8% des fonds sont remis à une association. Le 1,2% restant sert à payer les frais bancaires sur Stripe.

> À lire aussi : Incendies en Amazonie : l’Afrique Centrale brûle aussi, mais pour d’autres raisons !

Crédits : Instagram/jimmy_halfcut

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 29 Sep 2019
0