ALARMANT : Un drone Superman de Greenpeace se crashe sur une centrale nucléaire ! (vidéo)

Un drone Superman s’écrase sur la centrale nucléaire

Depuis toujours, Greenpeace se bat pour relever les failles dans la surveillance des centrales nucléaires. Et le 3 juillet, les membres de l’organisation ont de nouveau mis en évidence le gros défaut de sécurité au sein d’une centrale nucléaire située à Bugey, près de Lyon. Greenpeace a fait voler un drone en forme de Superman dans les airs, juste au-dessus de la centrale, entrant dans la fameuse « zone interdite de survol« . Et comme on le voit dans la vidéo partagée par l’organisme, les militants vont ensuite faire en sorte que le drone s’écrase en plein dans le mur qui « protège » la piscine de la centrale. Cette piscine a une fonction très importante. Il s’agit d’une piscine où sont entreposés les « combustibles usés » et extrêmement dangereux vu leur taux de radioactivité. Et comme l’explique parfaitement Greenpeace

 

« Cette action démontre une nouvelle fois l’extrême vulnérabilité de ce type de bâtiment, qui est pourtant celui qui contient le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire ». C’est alarmant.

 

Greenpeace VS EDF

En effet, comme le montre Greenpeace, les centrales nucléaires ne sont pas du tout préparées à de potentielles attaques, qu’elles soient terrestres ou aériennes. C’est pour cela que l’organisation a décidé de se battre sans cesse en s’introduisant sans autorisation dans les centrales nucléaires. « Si l’honneur de Superman est sauf, la situation reste très inquiétante« .

 

Le 28 juin dernier, Greenpeace avait vu 22 de ses membres être condamnés. Pour être entré illégalement dans la centrale nucléaire présente en Ardèche. Mais comme le dit si bien le directeur général l’organisation en France, Jean-François Julliard : « Si [ils] parviennent à entrer aussi facilement, aussi rapidement, en quelques minutes, dans une centrale nucléaire, alors n’importe qui peut le faire ». C’est à ce moment-là qu’on peut se demander ce qu’attendent les responsables pour mettre en place un système de sécurité plus sûr que celui présent aujourd’hui ?

 

Crédits : Konbini

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jeanne Tilly le 08 Juil 2018