Japon : Kamikatsu, la première ville 0 déchet

Au sud de la péninsule japonaise, un petit village s’est fixé, depuis 2003, un objectif. Celui de devenir, pour les Jeux Olympiques de 2020, la première ville 0 déchet. 1600 habitants et une mission.

 

Un projet 0 déchet qui ne s’arrête pas à la poubelle

Un coup marketing pour les JO à venir ? Un réel engagement écologique ? Un peu des deux, sans doute. Mais quoiqu’il en soit, le résultat est là. Avec ses quelques 1600 habitants, Kamikatsu est un modèle en la matière.

 

Dès 2003, la ville a décidé de s’engager pour le 0 déchet. Aujourd’hui, et selon la Zero Waste Academy (l’organisme créé pour superviser le projet) en 2018, le taux de recyclage a dépassé les 80%. 

 

Pour atteindre ce chiffre, les habitants trient leurs déchets en 45 catégories. Et l’engagement ne s’arrête pas à la collecte. Lorsqu’ils apportent leurs détritus au centre de recyclage, ils peuvent alors y recevoir des bons échangeables contre des produits de première nécessité.

 

Le 0 déchet s’est invité dans la vie quotidienne

Mais ce n’est pas tout. Il ne s’agit pas pour les habitants de cette petite ville de simplement trier leurs déchets. Une boutique d’occasion leur permet également de déposer les objets inutilisés et de repartir, si besoin, avec d’autres. Le tout, gratuitement. Ainsi, ce sont des tonnes de biens qui sont échangées chaque année. Un artisan s’occupe de remettre en état les objets déposés.

 

Un modèle qui permet à la fois de réduire le gaspillage (et les coûts qui y sont liés) et sans doute de voir les objets du quotidien autrement. De quoi opter pour un mode de vie différent. Sortir de la surconsommation et préférer une consommation modérée.

 

Pour mener à bien ce projet, ce ne sont pas simplement les actes qu’il a fallut changer mais aussi et surtout les mentalités. Aussi, depuis 2016, un système d’accréditation des restaurants et des bars certifie ceux qui respectent les normes environnementales. De plus, des ateliers sont régulièrement organisés dans les écoles afin de permettre aux plus jeune de comprendre l’impact des déchets sur notre planète. Ces ateliers leur permettent également d’apprendre à recycler eux même les déchets. Le 0 déchet est entré dans la vie quotidienne des habitants !

 

Un bel exemple à suivre où tous, habitants et gouvernement, sont acteurs. Un but commun que Dame Nature remerciera sans doute.

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 06 Jan 2019