Un tiers des abeilles sont mortes cet hiver : la catastrophe continue à cause des pesticides

Tout le monde le sait, les abeilles ont une fonction essentielle dans notre écosystème, notamment grâce à leur rôle majeur dans le processus de pollinisation. Pourtant, les enquêtes se suivent et sont de plus en plus alarmantes. Il y a quelques semaines, l’UNAF a sorti un ultime rapport qui confirme la triste tendance : un tiers des abeilles ont disparu cet hiver et aucune réglementation officielle ne semble exister pour remédier à cette catastrophe. L’utilisation des pesticides menace plus que jamais leur existence. Regardez la vidéo pour les explications.

 

> À lire aussi : Il se retrouve enfermé dans sa voiture avec des milliers d’abeilles en liberté

 

Les abeilles ont une fois de plus été décimées cet hiver

Le déclin des colonies d’abeilles est exponentiel. Chaque année, les chiffres sont de plus en plus inquiétants et ceux de 2018 ne sont pas là pour nous rassurer. L’hiver 2018 fut fatal pour les abeilles. L’Union nationale de l’apiculture française (UNAF) a révélé les résultats d’une enquête menée auprès de 14 000 apiculteurs. L’étude indique que le taux de mortalité a dépassé 35% des insectes dans les colonies, cet hiver. Ce chiffre est une moyenne nationale, toute région confondue. Pourquoi autant d’abeilles meurent chaque année en quantité de plus en plus alarmante ? La faute serait aux pesticides, dont la réglementation actuelle ne protège en rien les abeilles.

 

> À lire aussi : Des pesticides (et pas que) retrouvés dans notre pain… vous ne verrez plus votre baguette comme avant !

 

Les pesticides sont en grande partie responsables de cette catastrophe pour l’écosystème

Il y a tout de même une nouvelle positive qui provient de l’Union européenne. Le tribunal européen oblige la restriction de trois néonicotinoïdes, les substances chimiques toxiques présentes dans les pesticides. Jusqu’en 2020, ces pesticides peuvent encore être utilisés par dérogations. On en verra donc les effets positifs à partir de cette date. D’ici là, c’est toujours l’hécatombe et le Ministère de l’agriculture a donc décidé d’octroyer une aide de 3 millions d’euros aux apiculteurs qui ont connu une mortalité importante dans leurs ruches. Les pesticides ne sont pas dangereux que pour les colonies d’abeilles, les bourdons sont eux aussi touchés. Il faudrait une prise de conscience mondiale pour endiguer le problème et espérer sauver l’écosystème.

 

> À ne pas manquer :

Procès du glyphosate : un jardinier atteint d’un cancer fait condamner Monsanto

Elle a posé enceinte, le ventre recouvert d’abeilles, son bébé décède à six jours du terme (vidéo)

45 kilos d’abeilles recouvrent le corps d’un apiculteur chinois !

mortalité des abeilles pesticides

Crédits : DR, Bio à la une, Giphy

En savoir plus sur : - - -

Publié par Nicolas F le 31 Mar 2019
0