La neige de l’Antarctique prend une couleur inquiétante rouge sang ! (Vidéo)

La neige de l’Antarctique prend une couleur rouge sang. Ce phénomène est bien connu des scientifiques mais inquiète tout de même… La neige, recouverte de cette algue rouge, a été observée dans la station de recherche ukrainienne de Vernadsky, en Antarctique. Explication dans l’article. Découvrez la vidéo de cette neige en sang ci-dessous:

À lire aussi: Devenir du compost humain, ce nouveau moyen écolo de recycler les morts

Une apparition de cette algue des neiges bien trop prématurée en Antarctique

Cette algue des neiges n’est pas censée apparaître aussi tôt. Elle est présumée surgir pendant l’été, lorsque les chaleurs sont de retour.

La couleur sang de cette algue est due à la production de pigments rouges, servant à la protéger des rayons ultraviolets du soleil. Cette espèce, appelée la Chlamydomonas nivalis, se rencontre souvent en haute altitude (au-delà de 3000 mètres) et est très résistante au froid.

Mais ces algues sont censées être recouvertes de neige en période hivernale et donc ne pas pointer le bout de leur nez. C’est ainsi au cours des beaux jours, lorsque le soleil et l’eau sont au rendez-vous, qu’elles se développent, remontent à la surface et se reproduisent.

Selon Gerhard Krinner, climatologue polaire et directeur de recherche au CNRS (citations trouvées dans l’édition du soir), « les algues vont s’établir là où elles ont à manger » . Et elles se nourrissent d’eau liquide créée par la fonte des neiges.

Cette algue a la particularité supplémentaire d’accélérer la fonte des neiges: « ces algues, comme toute pollution, colorent la neige et la rendent moins blanche. Donc plus exposée au rayonnement solaire et ça augmente la fonte. ».

Nous sommes donc en présence d’un véritable cercle vicieux car plus la terre se réchauffe, plus la neige fond, plus cette algue a des chances d’apparaitre, de se nourrir d’eau liquide et de colorer la neige, plus cette coloration attirera le soleil, cela va augmenter la fonte, etc…

Une fonte inquiétante des glaces due au réchauffement climatique

C’est pourquoi ce phénomène inquiète : déjà, leurs apparitions en plein mois de février en Alaska prouvent que les températures hivernales sont beaucoup trop élevées. Une conséquence inquiétante du réchauffement climatique. En effet, l’Antarctique a connu une vague de chaleur préoccupante début 2020 en enregistrant des températures records de 18,4°C le 6 février…

Se rajoute en plus le fait que cette algue des neiges est une grande gourmande et pourrait, selon une étude publiée dans Nature Communication en 2016, être responsable de la fonte de 13% de glace supplémentaire en une saison.

L’apparition de cette couleur lugubre est une leçon permettant de mettre encore l’accent sur la façon cruelle dont l’Homme traite la terre… Conséquence : elle saigne !

À lire aussi: La raie manta, l’avion de ligne écolo, bientôt prêt à s’envoler avec Airbus

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Salomee le 28 Fév 2020
0