Le nudge, ce concept ludique qui transforme les villes et vous rend éco-responsable sans même vous en rendre compte !

Publié par Maxime le 11 Juin 2019

Les habitués des couloirs du métro parisien passent devant elles quotidiennement sans même remarquer leur présence. À la fin du siècle dernier, les poubelles du réseau RATP, vive source d’inquiétude après les divers attentats à la bombe de 1995 dans le RER, avaient été remplacées par des poubelles blindées, cylindriques, « antidéflagrantes » , censées renforcer la sécurité des usagers. Ces bacs à ordures, ancrés dans le paysage souterrain parisien, s’offrent aujourd’hui un relooking complet depuis la mi-mai. Les poubelles sont ainsi mises en valeur, plus colorées avec des messages ludiques pour inciter les voyageurs à les utiliser. « Encore un pas » , « Ça ne mange pas de pain » , « C’est pas sorcier » , « Hourra ! Un mégot qui ne finira pas dans la Seine » , « Bravo » , « Merci » . En décorant ainsi ces éléments du mobilier souterrain, la RATP choisit de se lancer dans le marketing incitatif, le « nudge » , pour changer les mentalités et réduire les incivilités sur le réseau.

Poubelles metro Paris

Les nouvelles poubelles repensées du métro parisien.

>>>À lire aussi : Comment voyager tout en respectant la planète et l’environnement ? Le guide parfait de l’écotouriste

Le nudge, qu’est-ce que c’est ?

Le concept de « nudge » a été théorisé par les Américains Richard Thaler et Cass Sunstein dans leur ouvrage Nudge, la méthode douce pour inspirer la bonne décision, paru en 2008. Ce terme, que l’on pourrait traduire littéralement par « coup de coude » en Français, consiste à modifier l’apparence d’un élément du paysage de façon à modifier de manière prévisible et significative le comportement des gens. Ces installations peu coûteuses visent donc à faire accepter des comportements plus civiques, grâce à des messages incitatifs ou des design repensés. Ainsi, les nouvelles décorations qui ornent les poubelles souterraines de Paris, incitent davantage le voyageur à jeter ses déchets aux endroits prévus à cet effet.

>>>À lire aussi : Il jette des déchets par la fenêtre de sa voiture, un routier va lui donner une bonne leçon

Le nudge vert, pour devenir éco-responsable de façon ludique

Le nudge porte donc un grand intérêt écologique. On parle alors de « nudge vert » . Cette méthode d’incitation douce permet d’aider les gens à modifier leurs habitudes pour les faire prendre conscience des gestes éco-responsables à adopter. Plusieurs exemples de « nudge vert » se sont développés partout en France, en Europe et dans le Monde ces dernières années. Après la récente transformation des poubelles du métro parisien, la ville du Havre a mis en place différents jeux ludiques pour inciter les habitants à jeter leurs déchets dans les bacs à ordures.

Les poubelles normandes sont ainsi transformées en paniers de basket ou parcours de marelle. Une initiative municipale qui semble séduire les internautes. « Le jeu est le propre de l’homme dit-on, et transformer une « corvée » en une activité ludique peut être une bonne idée. Il sera intéressant de suivre le bilan de cette initiative du Havre, pour savoir si les habitants « jouent le jeu. » commente un internaute en dessous d’un tweet sur le sujet déjà relayé plus de 4000 fois depuis la fin mai.

>>>À lire aussi : 40 idées de recyclage vraiment brillantes

Quand les cendriers se transforment en bureaux de vote

D’autres installations à portée identique visent à réduire les incivilités et changer en douceur les habitudes et mentalités. La start-up nantaise Cypao développe depuis août 2017 ses cendriers-sondeurs. Le principe est simple, les cendriers se transforment en bureau de vote ouverts à tous. Une question sous forme de « Tu préfères » est posée aux fumeurs, qui répondent en jetant leur cigarette dans le réceptacle de leur choix. Plus la pile de mégots collectés est imposante, plus la réponse est plébiscitée par les fumeurs. De quoi réduire de façon considérable la pollution occasionnée par ces mégots sur la voie publique.

Près de 40 villes françaises et belges ont déjà installé le dispositif dans leurs rues. « Avec les cendriers Cypao, nous mettons à disposition de la population des nouveaux mobiliers urbains, designs et originaux. Grâce à leur côté ludique, ils permettent de réduire considérablement le nombre de mégots jetés par terre. Et par la même occasion, leur impact sur l’environnement. » explique la start-up sur son site Internet. D’autres entreprises comme GreenMinded proposent des cendriers du même genre. En France, 60% des mégots sont jetés sur la voie publique selon les chiffres du ministère de l’écologie.

Cendriers Cypao

Thé ou café ? Du soir ou du matin ? Des exemples de cendriers Cypao.

>>>À lire aussi : On sait enfin pourquoi il y a des cendriers dans les avions

Des bons de réduction et des lots à gagner dans des cabines pour le tri

Le concept de nudge passe donc avant tout par le jeu. Les municipalités se creusent les méninges pour inciter les habitants à modifier leurs habitudes de manière plus éco-responsables sans même qu’ils ne s’en aperçoivent. Pour transformer les grandes métropoles françaises en villes durables, les start-ups Yoyo et Canibal développent depuis quelques années un concept de « nudge » avec récompense à la clé.

Ces sociétés proposent de faire gagner des bons de réductions et des lots divers aux utilisateurs qui recyclent leurs bouteilles et autres déchets plastiques dans les cabines de tri dernier cri et sacs prévus à cet effet. « Si nous attendons que la conscience environnementale gagne toutes les couches de la population, la pollution au plastique sera considérable » affirmait pour 20 minutes, Eric Brac de La Perrière, le fondateur de Yo-Yo. Les machines Canibal sont quant à elles installées dans les grandes gares et dans des quartiers où la collecte de déchets n’est que très peu efficace. Avec des résultats très satisfaisants et encourageants jusque-là.

>>>À lire aussi : Des supermarchés bretons incitent leurs clients à mieux recycler et les paient pour cela

Et à l’étranger, comment ça se passe ?

Comme souvent en matière d’écologie, les pays scandinaves ont déjà pris quelques longueurs d’avance sur leurs voisins européens. Le concept de nudge est appliqué à grande échelle pour sensibiliser l’ensemble de la population à ces causes environnementales. En Suède, le constructeur automobile Volkswagen avait installé en 2009 la « poubelle la plus profonde du monde » dans un parc. Des techniciens avaient ainsi installé au fond de la benne un dispositif audio, similaire au bruit que ferait un caillou jeté dans un puits sans fond, qui se déclenchait à chaque fois qu’un passant y jetait un déchet. Plus de 72 kilos d’ordures avaient été récoltés en un jour lors de cette expérience, contre 31 kilos pour un jour classique.

À Copenhague, au Danemark, à la suite d’une initiative étudiante, la municipalité a choisi de peindre des traces de pas en vert qui mènent jusqu’aux poubelles de la ville. De quoi réduire de moitié le nombre de déchets jetés sur la chaussée. En Ecosse, la ville d’Edimbourg est parvenue à accroître considérablement la part de déchets recyclés en augmentant la taille des poubelles destinées au tri, désormais deux fois plus grandes que les bennes à ordures classiques.

Poubelles Copenhague

À Copenhague, des traces de pas mènent les passants jusqu’aux poubelles.

>>>À lire aussi : Cette machine recycle les bouteilles en verre pour en faire… du sable

À Pékin et Istanbul, des bouteilles plastiques contre un ticket de métro

Et si à la place de faire la queue au guichet chaque début de mois pour recharger votre titre de transport, vous décidiez de recycler vos bouteilles plastiques ? Le rapport ne vous paraît pas franchement évident ? C’est normal. Mais depuis 2012, le réseau de transports en commun de Pékin propose aux voyageurs de payer leur ticket de métro avec des bouteilles plastiques. Des distributeurs spéciaux prévus à cet effet ont été installés dans les stations du réseau pékinois, il suffit de recycler vingt déchets plastiques pour voyager gratuitement dans la mégalopole chinoise.

Un système identique est mis en place à Istanbul depuis la fin 2018. La ville turque est très engagée sur la question du recyclage des déchets. Plusieurs cabines de tri plutôt spéciales ont été installées aux quatre coins de la ville. Lorsqu’un déchet y est déposé, un mécanisme se met en marche faisant tomber des croquettes dans une gamelle, destinées à nourrir l’un des 150 000 chiens errants qui sillonnent les artères stambouliotes. Ces exemples de nudge montrent qu’avec une touche de légèreté au quotidien, les mentalités peuvent évoluer dans le bon sens. De quoi considérer ces nudges verts comme les principales solutions durables pour la ville de demain ?

>>>À lire aussi : Quand vos bouteilles plastiques deviennent de la nourriture pour chiens

En savoir plus sur : - - - -

 
0