Jeune homme tabassé pour avoir défendu des jeunes filles : gros retournement de situation dans l’enquête !

Augustin a fait la une des journaux après avoir pris la défense d’un groupe de filles à Lyon. Selon sa famille, le jeune homme a été « tabassé » par « cinq racailles ». Une information réfutée par la justice qui affirme qu’il a reçu « un coup unique au niveau du visage ». Zoom sur l’affaire Augustin.

Affaire augustin : retournement de situation

>>> À lire aussi : Lyon : un adolescent de 17 ans tabassé pour avoir défendu des femmes harcelées !

Retour sur l’affaire Augustin

Ce mercredi 26 août, le parquet de Lyon a publié un communiqué expliquant le déroulé des événements de la soirée du vendredi 21 août. Les proches d’Augustin avaient affirmé que le jeune homme a défendu un groupe de filles, puis a été passé à tabac sur la place Bellecour par un groupe de « racailles ».

Le grand frère de la victime a publié un long message sur Facebook plaçant son frère en héros. Il a précisé que grâce à Augustin, les filles ont pu se mettre « à l’abri dans le Monoprix » avant d’être lynché. La famille a porté plainte pour « violences en réunion », de nombreuses personnalités politiques ont apporté leur soutien au jeune homme : l’affaire Augustin est lancée. Mais que s’est-il réellement passé ?

>>> À lire aussi : Les images glaçantes d’un maire qui se fait violemment agresser par un administré scandalisent la toile !

Affaire Augustin : la justice dévoile ce qui s’est véritablement passé

Or, la justice dévoile que « Plusieurs témoins, dont deux jeunes filles faisant partie du groupe dont le plaignant déclarait avoir pris la défense, ont notamment expliqué qu’Augustin était intervenu alors qu’il pensait qu’elles se faisaient importuner. Elles indiquaient pour leur part que ces jeunes, bien qu’insistants, ne faisaient pas montre d’agressivité à leur égard ».

Par la suite, les « insultes » ont « fusé », puis tout s’est calmé : « Alors que la tension semblait s’apaiser, le plaignant recevait de la part d’un des individus un coup de poing au niveau du visage ». Le coup violent a conduit le jeune homme de 17 ans à l’hôpital où il s’est fait opéré lundi. Il est victime d’une « fracture mandibulaire » et d’une « lésion dentaire », ce qui a conduit son médecin à le mettre en ITT (Incapacité Temporaire de Travail) de 21 jours. L’auteur du coup n’a pas encore été identifié et l’affaire Augustin est encore en cours.

>>> À lire aussi : Tabassée par trois hommes dans la rue, elle raconte son cauchemar !

Publié par Justine le 27 Août 2020
0