Affaire Elisa Pilarski : l’étrange demande de ce témoin qui vient tout chambouler !

Un nouveau rebondissement vient agiter l’affaire Elisa Pilarski. Le chef de la chasse à courre, présent lors de la mort par morsures de chiens de la femme enceinte a fait une demande bien étrange.

>>> A lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : l’attitude du chien Curtis pourrait tout faire basculer

Un témoin sur les lieux de la mort d’Elisa Pilarski fait une surprenante demande

C’est donc le chef de la chasse à courre organisée le 16 novembre dernier dans la forêt de Retz qui a formulé cette demande. Celui-ci, présent lors de la mort de la jeune femme enceinte mordue par des chiens, a demandé à être placé sous le statut de témoin assisté. Comme l’a rapporté le journal Le Parisien : “On a été mis en cause médiatiquement, sans qu’on ait jusqu’alors la possibilité de se défendre, donc on a demandé à la juge d’instruction de nous octroyer ce statut”, a expliqué Guillaume Demarcq, l’avocat de Sébastien van den Berghe.

Avec ce statut, le témoin aura ainsi accès à son dossier et pourra “se défendre judiciairement”. Son avocat a ajouté :  “Mon client conteste formellement que ses chiens aient quoi que ce soit à voir avec le décès d’Elisa Pilarski. Pour lui, c’est une journée de chasse comme une autre, il ne s’est absolument rien passé“.

Le chef de la chasse à courre a demandé le statut de témoin assisté

>>> A lire aussi : Affaire Pilarski : une femme « très malsaine » a manipulé le mari d’Élisa pour arriver à ses fins

Elisa Pilarski morte suite à ses morsures

Alors qu’elle était partie se promener avec ses chiens le 16 novembre dernier, Elisa Pilarski a été retrouvée morte dans une forêt de l’Aisne. Or, une chasse à courre été également organisée ce jour-là. D’après l’autopsie réalisée, le décès serait dû à “une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête“. Des prélèvements ont été effectués sur 67 chiens (les 5 American Staffordshire de la jeune femme et les 62 chiens de l’association le Rallye la Passion) afin de déterminer les animaux responsables. Pour le moment, les résultats n’ont pas été communiqués.

> Étrange rebondissement dans l’affaire Elisa Pilarski : le patron des gendarmes quitte ses fonctions

Publié par Leslie le 29 Jan 2020
0