Affaire Elisa Pilarski : sa mère révèle le contenu du dernier appel glaçant d’Elisa quelques instants avant sa mort

L’affaire Elisa Pilarski continue à faire beaucoup de bruit. Alors qu’elle succombe aux morsures de chiens alors qu’elle se promène en forêt dans l’Aisne, Curtis, son chien, est rapidement suspecté. Nathalie Pilarski, la mère de la victime, souhaite aujourd’hui se livrer, et donner sa version des faits. Elle évoque notamment les thèses abordées, le retard des analyses ADN et les derniers mots échangés avec Elisa.

>> À lire aussi : Elisa Pilarski : nouveau rebondissement concernant son chien Curtis

Affaire Elisa Pilarski : la mère de la victime s’exprime !

Alors que les résultats d’analyses ADN devaient être rendus fin juin, il semblerait que le retard s’accumule un peu plus. Depuis novembre, l’affaire Elisa Pilarski fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause : la jeune femme a été retrouvée morte le 16 novembre dernier, après avoir succombé aux morsures de chiens. Parmi les suspects : Curtis, son chien avec qui elle se baladait ce jour-là, et des chiens de chasse, présents sur les lieux du drame. Aujourd’hui, Nathalie Pilarski, la mère de la victime, a « besoin de savoir ce qu’il s’est passé » . Après des mois sans réponses, cette dernière souhaite que la vérité soit découverte et entendue. Mais il faudra être patient, puisque les résultats ADN ne pourraient arriver qu’à la fin du mois d’août.

élisa pilarski pose avec l'un de ses chiens

>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski: les avocats de l’affaire prennent la parole…

Dernières paroles, jugement et défense du chien Curtis : Nathalie donne sa version !

Selon la mère de la victime, le retard lié aux résultats ADN n’aurait rien à voir avec le coronavirus et le confinement, mais plutôt une difficulté à obtenir les scellés, comme le rapporte Midi Libre. Cette dernière évoque également la dernière discussion téléphonique avec sa fille, quelques heures avant le drame. Pendant cette discussion, Elisa a raconté à sa mère qu’elle a croisé un chien, et qu’une altercation avait eu lieu. « Je lui avais dit qu’elle m’embêtait encore avec ses histoires de chiens, ce sont les derniers mots que nous avons échangés » explique alors la mère de la victime.

Toujours selon Nathalie Pilarski, il est impossible que Curtis ait tué Elisa. Selon la mère de la victime, ce sont les autres chiens présents qui ont attaqué la jeune femme. Cette dernière revient également sur un élément de l’enquête : en mai 2019, Elisa Pilarski est hospitalisée pour une blessure à la main, liée à une morsure de chat. « Elisa m’a bien dit qu’elle avait tenté de séparer les chiens pour qu’ils n’attaquent pas le chat. Et selon elle, c’est bien le chat qui l’avait attaqué » .

>> À lire aussi : Trois étudiants hospitalisés après avoir voulu caresser un renard agressif errant sur leur campus

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 22 Juin 2020
0