« Affamé, enfermé et isolé » : ce petit garçon retrouvé mort après avoir été séquestré par ses parents a vécu l’enfer

Outre-Atlantique, c’est une affaire qui secoue tous les États-Unis ! En mai dernier, le petit Maxwell a été retrouvé sans vie dans la maison de ses parents. Visiblement, il était détenu captif dans sa chambre et dans des conditions effroyables qui auraient entraîné sa mort. Un calvaire aujourd’hui connu et révélé par les enquêteurs.

>> À lire aussi : Maison de l’horreur : il battait ses enfants pour chasser les « mauvais esprits »

Le petit Maxwell à vécu un véritable calvaire

Le petit Maxwell était âgé d’à peine 12 ans et ce 26 mai, il est retrouvé sans vie au domicile de ses parents. Rapidement, la police fouille la maison et découvre le jeune garçon nu sur le lit et couvert d’excréments. Visiblement, il y avait également des griffures sur les draps et les fenêtres étaient condamnées ce qui ne lui permettait pas de voir la lumière naturelle dans la pièce.

Pire encore, il était à peine nourri et disposait d’une seule moitié de tasse d’eau pour boire. Immédiatement, son père Scott Schollenberger Jr., 42 ans et sa belle-mère Kimberly Mauer, 35 ans ont été placés en garde à vue pour mise en danger de la vie d’un enfant et homicide. Et en attendant, l’enquête se poursuit avec toujours, de détails encore plus horribles sur le calvaire de l’enfant.

affame-enferme-et-isole-le-calvaire-petit-maxwell-a-revele

>> À lire aussi : Elle plonge la tête de son fils de 3 ans dans les toilettes pour le punir (vidéo)

Le procureur demande justice !

«Aujourd’hui marque le premier pas sur le long chemin de la justice pour ce petit garçon. Max Schollenberger existait – je n’appellerai pas cela être vivant – dans un état de souffrance perpétuelle ; il existait dans les conditions les plus extrêmes et les plus horribles. Il est resté affamé, enfermé et isolé jusqu’à son meurtre. Cet enfant n’a jamais attendu avec impatience son premier jour d’école, n’a jamais soufflé des bougies sur un gâteau d’anniversaire ni éprouvé l’amour inconditionnel de la famille. Le désespoir absolu qu’a été la vie de Max Schollenberger demande que justice soit faite pour sa mort» déclare le procureur Pier Hess Graf dans une conférence de presse.

Il faut dire que suite aux investigations, la police s’est rendue compte que les autres enfants biologiques du couple étaient non seulement en bonne santé mais ignoraient complètement la présence du petit Maxwell. Quant au légiste, il confirme une malnutrition sévère avec une masse musculaire extrêmement faible puisque le garçon ne pesait que 21 kg.

Publié par Claire le 16 Sep 2020
0