Affligeant ! Une infirmière dépouillée en pleine rue en pleine crise du coronavirus

Alors que la panique est en train de s’emparer de l’Hexagone, il semblerait que les Français aient complètement perdu la tête. En effet, c’est malheureusement l’un des effets secondaires du coronavirus qui pousse certains à adopter des comportements absurdes. En témoigne, cette infirmière en libéral qui se fait voler tous ses masques et ses gels dans sa voiture alors qu’elle est obligée d’intervenir chez plus d’une trentaine de patients !

>> À lire aussi : « On va devoir choisir entre sauver votre père ou votre mère » : une infirmière dénonce l’attitude des Français en pleurs (Vidéo)

Une infirmière se fait voler ses masques et ses gels

Sur Montpellier, la bêtise humaine a encore frappé ! En effet, cette infirmière en libéral transporte régulièrement des masques et des gels dans sa voiture afin de pouvoir intervenir chez ses patients. Mais malheureusement, ce jour-là, son véhicule est fracturé et tout son contenu s’est envolé.

« C’est un gentil monsieur qui m’a contacté. Il avait vu que la vitre de ma voiture était brisée et que des affaires, notamment une partie de mon matériel médical, étaient dispersées un peu partout. Comme il y a un caducée sur mon pare-brise, avec mon nom, il m’a prévenue par Facebook. »

>> À lire aussi : Coronavirus : est-ce vraiment utile de faire des stocks ?

Un coup dur pour cette professionnelle en libéral

Au quotidien, cette infirmière de Montpellier doit rendre visite à plus d’une trentaine de patients. Du coup, elle transporte régulièrement une mallette avec des masques, du gel hydroalcoolique, des seringues, un thermomètre et son saturomètre. Tout cela, disparu d’un seul coup ! « Par contre, j’ai retrouvé mon kit de pansements tout ouvert. Les voleurs ont dû se soigner avec parce qu’il y avait du sang dans ma voiture. »

En plus, elle avoue franchement qu’elle avait déjà du mal à rassembler des masques et que sans cela, ses interventions deviennent difficiles. « Une partie venait du cabinet de mon compagnon, qui est kiné et qui a fermé, et l’autre venait de la pharmacie, qui en donne juste par cinq ou dix pour les professionnels. Le gel, je l’avais d’avance. Mais là, les pharmacies n’en ont plus. Il y a de l’entraide entre collègues, elles m’ont dit qu’elles pouvaient me faire un petit sac pour me dépanner. »

>> À lire aussi : Coronavirus : découvrez combien de temps durera la pandémie selon l’autorité sanitaire allemande

Un geste qui a tendance à se reproduire trop souvent

Pour le moment, cette infirmière s’est contentée de déposer plainte et attend d’être recontactée par les autorités. Néanmoins, elle s’interroge sur le vol perpétré dans la mesure où beaucoup de ses collègues en ont également fait les frais…

« Je ne peux pas dire à 100 % si j’étais visée, ce n’est pas la première fois qu’il y a des vols dans les voitures au rond-point de la Lyre où était garée ma voiture. Mais je sais qu’à Béziers et Narbonne, des collègues ont vécu la même chose et ont préféré enlever le caducée de leur pare-brise. J’ai envoyé des messages dans les cabinets où j’ai fait des remplacements pour que ça ne leur arrive pas. Et maintenant, je vais le laisser sur la vitre quand je travaille à cause des contrôles. Mais la nuit, je l’enlèverai. »

affligeant-a-montpellier-une-infirmiere-se-fait-voler-ses-masques-et-ses-gels-dans-sa-voiture

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 21 Mar 2020
0