Une centenaire retrouvée débranchée dans un EHPAD : sa petite-fille en garde à vue

Une centenaire qui résidait dans un EHPAD à Guyancourt a été retrouvée morte par le personnel de l’établissement. Son appareil d’assistance à la respiration avait été débranchée. Ce serait donc intentionnel et c’est sa propre petite-fille qui est soupçonnée.

À lire aussi : Elle donne naissance à sa fille et est horrifiée en la voyant pour la première fois

Samedi 1er février, une femme de 104 ans est retrouvée morte dans sa chambre à l’EHPAD (Etablissement pour personnes âgées dépendantes) de Guyancourt dans les Yvelines. Un décès qui n’est pas des plus naturel. Le personnel de l’établissement a bien constaté que l‘appareil respiratoire de la pensionnaire avait été débranché. Une mort peu accidentelle donc et qui a entraîné une enquête de la police.

Une enquête est lancée à l’encontre de la petite-fille de la centenaire

La police a très vite établi que la personne qui avait rendu récemment visite à la pensionnaire était sa petite-fille. Elle était passée la voir un peu plus tôt dans la journée. Cette quinquagénaire de Saint-Quentin en Yvelines a été interpellée et placée en garde à vue à Trappes. La police l’a interrogé sur ce triste événement. Sa garde à vue a été levée le lendemain. Une autopsie va être pratiquée sur le corps de la défunte.

Toutefois, France Bleu a révélé que la quinquagénaire ne supportait pas de voir sa grand-mère dans cet état et aurait avoué l’avoir débranché. Elle accuse le personnel de l’établissement de maltraitance envers sa grand-mère. Elle a alors subi une expertise psychiatrique et les résultats sont en attente pour ouvrir ou non une information judiciaire. Cela soulève de nouveau la question de la fin de vie et de l’euthanasie en France.

À lire aussi : Meurtre de Sophie Le Tan : réouverture des investigations autour de la disparition d’une autre jeune femme en 1987

En savoir plus sur : - -

Publié par Romane le 05 Fév 2020
0