Déguisé en Père Noël, cet homme a massacré toute sa belle-famille

C’est une terrible histoire qui s’est passée en 2008 aux États-Unis. Bruce Pardo, père de famille s’est déguisé en Père Noël le soir de réveillon et a massacré toute sa belle-famille, neuf personnes au total. Des années après, l’Amérique reste marquée par ce Santa Killer.

bruce pardo belle famille pere noel massacre

>>> À lire aussi : Un voleur utilise une canne à pêche pour s’emparer d’un collier Versace sur un mannequin en vitrine

Bruce Pardo, Santa Killer

L’histoire fait froid dans le dos. Lors du réveillon de Noël en 2008, Bruce Pardo a commis le pire. Alors qu’il passe le soir de Noël dans la famille de sa femme, il a complètement pété les plombs. Et pour cause, il s’est déguisé en Père Noël et a tué toute sa belle-famille à savoir neuf personnes.

Des années après, une rescapée se confie sur la soirée de l’horreur. Katrina, huit ans au moment des faits, se rappelera toujours de cette nuit absolument cauchemardesque. Elle raconte que Bruce est arrivé déguisé en Père Noël, mais avec lui aucun cadeau, uniquement un semi-automatique. Sa folle série commence. Il commence par lui tirer une balle dans la joue.

>>> À lire aussi : Un mannequin risque la prison pour avoir photographié ses parties intimes dans un lieu saint

Une nuit cauchemardesque

Le bruit des détonations a remplacé celui des cantiques. Neuf personnes s’écroulent, dont Sylvia Ortega, ses parents, ses deux frères et leurs épouses, ainsi qu’une sœur et son fils de 17 ans. En ce soir de Noël, ils laissent derrière eux seize orphelins. Il quittera la maison en mettant le feu à cette dernière.

En mars 2018, à Pasadena, où elle vit désormais, Katrina est sortie de l’anonymat lors d’une manifestation contre les tueries de masse qui endeuillent régulièrement les établissements scolaires américains. « J’ai survécu à une balle dans le visage, une balle dans la joue, et j’ai perdu mes proches. Je ne veux pas que d’autres familles vivent ce que nous avons vécu. Je sais que ma famille – mes anges – me regarde. Je me bats pour eux. »

>>> À lire aussi : Enfermé dans un placard et sous-alimenté, un garçon de 6 ans est décédé

En savoir plus sur : - - - -

Publié par FJ le 09 Mar 2020
0