Affaire Pilarski : du nouveau dans l’affaire ?

En novembre 2019, une jeune femme, de 29 ans et enceinte de 6 mois, meurt tragiquement. En effet, Elisa Pilarski a été retrouvée dans la forêt de Retz, dans l’Aisne, couverte de morsures. Au moment de sa mort, une chasse à courre était organisée dans le coin. Mais son chien Curtis était également avec elle au moment des faits et est dans le viseur des enquêteurs car il aurait déjà eu des comportements agressifs.

Des doutes planent encore sur cette affaire notamment sur l’horaire exact de la chasse à courre, sur les témoignages inquiétants de la jeune femme avant sa mort et sur le comportement de Curtis et du conjoint de la victime, Christophe Ellul. Découvrez les nouvelles informations dans l’article ci-dessous :

À lire aussi : Rebondissement sur les attentats de l’hyper cacher : de nouvelles révélations sur Hayat Boumeddiene ont été faites !

Affaire Pilarski : un retard des résultats d’analyses ADN

Avant cette crise sanitaire, les résultats des analyses ADN étaient prévus pour juin 2020. En effet, comme l’avait indiqué le procureur de Soisson le 24 février : « plusieurs laboratoires d’expertise génétique ont été contactés pour réaliser des devis concernant la recherche d’ADN animal sur le corps d’Elisa Pilarski et pour comparer les éventuelles traces retrouvées avec les prélèvements effectués sur les chiens (…) Un laboratoire a été retenu par le juge pour procéder aux analyses dont les conclusions sont attendues pour la fin du premier semestre 2020″ . 

Mais avec l’épidémie de covid-19, les procédures ont dû être ralenties ! En effet, ces analyses tant-attendues risque de prendre du retard, rapporte La Voix du Nord. Pourtant, elles sont indispensables pour lever le mystère sur le responsable de la mort tragique d’Elisa.

À côté, une polynésienne de 87 ans est morte sous les morsures de chiens enragés

À Tahiti, une polynésienne de 87 ans s’est faite attaquée violemment par cinq chiens, dont des pitbulls, et a succombé aux nombreuses morsures.

Ce mercredi 13 mai au matin, elle se baladait autour d’un stade à Pirae, une commune proche de la capitale, Papeete. Cinq chiens lui ont sauté dessus et la vieille dame est morte suite à l’agressivité de ces animaux.

Ces chiens ne seraient apparement pas des chiens errants et appartiendraient à deux jeunes hommes. Ils sont actuellement en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire. 

Source : La Voix du Nord. 

À lire aussi : « J’ai appuyé un oreiller sur le visage de mon fils » : les aveux glaçants d’un footballeur qui a assassiné son fils de 5 ans atteint du covid-19

En savoir plus sur : - -

Publié par Salomee le 15 Mai 2020
0