Condamné à payer 6600 € pour avoir fait couper ses cheveux pendant sa quarantaine

Il y a des pays où on ne badine pas avec les règles sanitaires imposées en cette période de crise. Un homme, qui aurait dû s’auto-imposer une période de quarantaine après avoir voyagé, a été condamné pour ne pas avoir respecté cette quatorzaine d’isolement et s’être rendu chez un coiffeur.

> À lire aussi : Confinement : Un coiffeur épinglé pour ses pratiques dangereuses

Il se rend sur l’île anglo-normande voisine pour voir sa femme

Gareth Le Monnier a voyagé de sa maison, située sur l’île de Jersey vers l’île voisine de Guernesey, le 3 juillet dernier pour retrouver sa femme. Ces deux îles de la Manche sont voisines et communiquent facilement entre elles. Cependant elles sont considérées comme étrangères l’une à l’autre et les mêmes règles de quarantaine doivent s’appliquer à tout voyageur, comme s’il venait d’un pays étranger. Dans ces petits territoires insulaires, la moindre personne contaminée pourrait représenter un danger car il pourrait rapidement contaminer les dizaines de milliers d’habitants de l’île.

> À lire aussi : Confinement : les coiffeurs inquiets tirent la sonnette d’alarme !

Il ne respecte pas la quatorzaine jusqu’au bout et se rend chez le coiffeur

Après avoir été chercher son épouse sur l’île de Guernesey, de retour chez lui avec elle, Gareth Le Monnier, 37 ans, n’est resté que quelques jours en quarantaine. Il a ensuite été aperçu chez le coiffeur Toni & Guy de l’île. Des témoins l’ont aussi vu dans un café et dans un magasin de jouets, les 15 et 16 juillet. Sur cette petite île où les bruits courent vite, il n’a pas fallu longtemps pour que les douaniers envoient une patrouille chez lui et constatent qu’il était absent. En rentrant chez lui, son épouse a tenté de le cacher sous le fauteuil passager mais la police l’a tout de suite interpellé.

> À lire aussi : David Beckham s’est rasé la boule à zéro, privé de son coiffeur en confinement

Son entorse au règlement va lui couter cher

Lors de son procès, Gareth a avoué qu’il était au courant qu’il enfreignait la loi mais que ce n’était pas facile de la respecter. Le juge lui a répondu : « Vous avez mis vos envies et celles de votre famille avant celles du grand public. Pourtant, c’est le bien-être du grand public qui doit prévaloir. En traversant la frontière, vous vous êtes montré égoïste ». Ayant enfreint le règlement 2 jours de suite, il a été condamné à deux fois 3000 £ d’amende, soit 6000 £ ou environ 6600 €.

> À lire aussi : Elle a trouvé comment remplacer son coiffeur pendant le confinement et c’est n’importe quoi !

Crédits : PA – Source : LadBible

Publié par Nicolas F le 25 Jul 2020
0