Flashé à 142 km/h, un homme se justifie d’une façon surprenante !

Dans le Lot-et-Garonne, un automobiliste a été flashé à 142 km/h, sur une route limitée à 80 km/h. Un excès de plus de 50 km/h au-dessus de la limitation de vitesse, qui pourrait coûter cher à l’homme, qui tente de justifier cet excès de vitesse d’une façon surréaliste… Et franchement, pas sûr que ça passe devant la justice !

>> À lire aussi : La police arrête brutalement un autiste qui fait une crise d’épilepsie

Un homme flashé à 142 km/h sur une route limitée à 80 !

Dans le Lot-et-Garonne, un radar placé sur la RD8, vers la commune de Houeillès, a flashé un homme roulant à 142 km/h, sur une route autorisant à rouler à 80 km/h maximum, comme le rapporte Sud Ouest. Un excès de vitesse de plus de 50 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, qui pourrait coûter 1 500 euros d’amende, un retrait de 6 points sur le permis de conduire, et un retrait de permis de maximum 3 ans, comme le rappelle Capital. L’homme a été arrêté par les gendarmes, et a tenté d’apporter une explication logique et personnelle, pour justifier son acte dangereux, sur une route alors limitée à 80 km/h.

>> À lire aussi : Un automobiliste arrose délibérément un vieil homme et crée le scandale (Vidéo)

L’homme serait victime d’un TOC insolite

Face aux gendarmes, l’homme donne alors une raison complètement surréaliste, afin d’expliquer son excès de vitesse impressionnant. Ce dernier serait atteint d’un TOC (trouble obsessionnel compulsif) l’obligeant à « conduire toujours à 110 km/h » comme le relatent les gendarmes du Lot-et-Garonne dans une publication sur Facebook, avant d’ajouter : « Au moment des faits, le conducteur ajoute ne pas avoir regardé l’aiguille, car il venait de doubler un camion, mais maintient que son TOC l’oblige à rouler à 110km/h … hors agglomération » . Les gendarmes ont donc procédé au retrait immédiat du permis de conduire, afin que l’homme ne soit plus victime de son TOC.

Une excuse totalement surréaliste, qui prête à sourire face à un comportement dangereux de la part de l’individu. Avec une pointe d’humour, la gendarmerie du Lot-et-Garonne conseille les citoyens : « Nous conseillons à toute personne victime de ce nouveau genre de TOC de ne pas prendre le volant et de consulter rapidement un spécialiste pour éviter tous comportements à risques sur la route et la mise en danger des autres usagers » .

>> À lire aussi : 30 voitures hallucinantes des cartels de drogue qui ont été saisies par la police

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Jessy le 25 Fév 2020
0