Une mère enceinte meurt devant son fils et son mari après une attaque au couteau pendant leur sommeil

Une femme de 31 ans, enceinte de trois mois, est morte dans sa chambre d’hôtel en Afrique du Sud. Présents dans la même pièce, son mari et son fils de deux ans ont survécu à l’attaque au couteau.

Ils étaient venus en Afrique du sud pour fêter le 31ième anniversaire de Karen Turner. Mardi 17 septembre, à trois heures du matin, alors que le couple d’anglais dormait dans un hôtel d’Hluleka, deux individus se sont introduits dans leur chambre. Couteau à la main, les deux hommes ont attaqué la mère, Karen Turner, qui serait morte « instantanément » après avoir été poignardée, rapporte The Sun. L’enfant qu’elle portait dans son ventre est également mort. Quant au petit garçon de deux ans qui a assisté à la scène d’horreur, il n’a pas été blessé.

Matthew, le mari de Karen Turner, a lui aussi été poignardé mais a réussi à se débattre. Le frère aîné de la jeune mère décédée aurait téléphoné à Matthew quelques temps après l’agression. « Matthew s’est souvenu qu’il avait été réveillé en se faisant poignarder à l’estomac par un homme à côté du lit et qu’un autre homme. avait poignardé ma sœur. (…) Il a dit qu’il a réussi à attraper le type et qu’il y a eu une bagarre dans l’escalier«  , explique t-il à New 24. À ce jour, il serait encore à l’hôpital.

>>> À lire aussi : Macabre ! La police découvre la vidéo du meurtre d’une femme dans un smartphone perdu

Un « bain de sang » dans la chambre du couple

Depuis cet évènement tragique, les deux suspects n’ont pas été retrouvés. Selon The Sun, l’arrestation d’un des hommes est « imminente » . Quant au second, il n’aurait toujours pas été identifié par les autorités.

Ian Crouch, le frère de Karen Turner, se serait déplacé sur les lieux du crime, qu’il décrit comme « un bain de sang » . Toujours selon lui, la porte du balcon était ouverte et les fenêtres étaient fermées à clef au moment des faits. Il n’y aurait eu aucune effraction et aucun vol. « Leurs portables étaient près de leur lit » , aurait-il ajouté.

Le mobile des agresseurs n’est toujours pas connu des services de police.

>>> À lire aussi : Elle tue sa « meilleure amie » pour 9 millions de dollars promis par un homme rencontré sur internet !

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Eugenie le 23 Sep 2019
0