Un couple est suspecté d’avoir commandité le meurtre de leur fils adoptif pour toucher une assurance vie

Arti Dhir et Kaval Raijadda sont accusés d’avoir commandité le meurtre de leur fils adoptif de 11 ans. L’enfant a été kidnappé et lacéré de coups de couteaux. Il est mort peu de temps après. Les autorités pensent que les parents adoptifs auraient commandité son assassinat pour toucher une assurance vie de plus de 170 000 euros.

> À lire aussi : Une naine sociopathe de 22 ans se faisait passer pour une petite fille de 8 ans et a tenté de tuer ses parents adoptifs

Un couple se rend en Inde pour adopter un enfant

Arti Dhir, une Indienne de 50 ans et son compagnon, Kaval Raijada, 30 ans, lui aussi d’origine indienne vivent ensemble à Londres. Ils sont accusés par les autorités indiennes d’avoir organisé le meurtre de leur enfant adoptif, juste avant de le faire rapatrier au Royaume-Uni. Les autorités britanniques ont refusé les demandes d’extradition de l’Inde, craignant que le couple subisse un traitement allant à l’encontre des Droits de l’homme s’ils étaient jugés en Inde. Le gouvernement indien vient de faire savoir qu’il allait faire appel aux plus hautes instances internationales pour forcer l’extradition.

> À lire aussi : Une mère vend ses jumeaux de deux semaines à deux familles différentes pour éponger ses dettes et acheter un téléphone

Gopal ne verra jamais le Royaume-Uni et ses parents adoptifs contractent une assurance vie

Selon les documents de la justice indienne, Arti et Kaval auraient voyagé dans le Gujarat, en 2015, dans le but d’adopter un enfant dans un orphelinat. Ils auraient placé des petites annonces dans le journal puis auraient visité les orphelinats qui ont répondu à leur annonce. Ils ont également rencontré Gopal, un jeune garçon qui vivait auprès de sa grande sœur et de son mari. Le courant est plutôt bien passé avec l’enfant et ils ont immédiatement décidé de l’adopter et de le ramener à Londres lors d’un prochain voyage. De retour en Angleterre, le couple contracte une assurance vie au nom de leur nouveau fils adoptif et paie même deux fois 15 000 £ en deux mois pour s’assurer au plus vite. Si le couple était prêt à dépenser 30 000 £ dans cette assurance, c’est parce qu’il espérait bien toucher l’assurance vie, qui s’élève à 150 000 £, soit environ 172 000 euros.

> À lire aussi : Elle punit et tue son enfant de 4 ans parce qu’il a renversé ses céréales (vidéo)

Le meurtre de l’enfant pourrait être un assassinat

Bien qu’ayant été adopté par ce couple d’Indiens, l’enfant de 11 ans n’a jamais mis les pieds au Royaume-Uni où ils vivent. En février 2017, Gopal est kidnappé par deux hommes en moto, poignardé à plusieurs reprises et abandonné au bord d’une route. Le mari de sa sœur a lui aussi été touché, alors qu’il essayait de le défendre pendant l’attaque. Quelques jours plus tard, Gopal et son beau-frère sont tous les deux morts à l’hôpital. Si les autorités ont commencé à avoir des doutes, c’est parce que Gopal avait déjà été la cible de deux autres attaques, en peu de temps. Qui s’en prendrait à un garçon de 11 ans à trois reprises ?

> À lire aussi : Une mère de famille interdit sa fille de manger. Elle en meurt … La raison est incroyable !

L’Inde demande l’extradition des parents adoptifs

Un suspect, qui fait partie d’un gang de quatre personnes identifiées par la police, a été arrêté en Inde. Le suspect aurait comme par hasard également vécu à Londres pour ses études et connaitrait Arti et Kaval. Pour la police indienne, cela ne fait aucun doute, les parents adoptifs ont manigancé l’assassinat de leur fils adoptif. Depuis juin 2017, l’Inde fait tout son possible pour extrader les parents. Le magistrat de la cour de Westminster refuse, expliquant qu’en Inde la condamnation pour double meurtre est punissable de la prison à vie, sans réduction de peine possible, ce qui est contraire aux Droits de l’homme. Une peine « irréductible serait inhumaine et dégradante », a précisé la juge de district Emma Arbuthnot.

> À lire aussi : Un bébé né sans yeux est abandonné par sa mère ! (Vidéo)

Crédits : Daily Mail

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 21 Oct 2019
0