La police arrête brutalement un autiste qui fait une crise d’épilepsie

À Central Valley, en Californie, une mère est totalement outrée par ce qu’elle vient de vivre. Son fils autiste a été arrêté de force, menotté par la police, au lieu d’être emmené à l’hôpital. Son fils était en pleine crise d’épilepsie et la police est arrivée avant l’ambulance. Regardez la vidéo pour voir la violence et l’acharnement employés par les policiers pour contenir l’adolescent.

> À lire aussi : Sur Instagram, un mannequin se filme en train de faire une crise d’épilepsie

La police arrive avant l’ambulance et menotte l’adolescent autiste en pleine crise d’épilepsie

Dans la vidéo, on entend des cris, des pleurs, on y voit des gens qui se débattent et qui font preuve de violence. Cette scène se déroule dans un restaurant où un adolescent de 16 ans, Delano, a fait une crise d’épilepsie. « Il est autiste, il fait de l’épilepsie, stop ! », peut-on entendre. Pourtant, la police continue son arrestation et tente de menotter l’enfant en détresse. Lourdes Ponce raconte qu’elle et son fils revenaient d’une consultation chez le médecin quand une crise d’épilepsie s’est déclenchée. Ils s’étaient arrêtés dans un fast-food pour manger et Delano était rapidement allé aux toilettes quand il est tombé par terre, foudroyé par la crise. La sœur de Delano, qui était avec eux, a appelé le 911. « Il ne faisait de mal à personne, on a appelé l’ambulance pas la police ».

> À lire aussi : Un joueur fait une crise d’épilepsie en pleine session de Réalité Virtuelle ! (vidéo)

L’enfant est toujours à l’hôpital, traumatisé par l’arrestation violente qu’il a subie

Pourtant, c’est la police qui est arrivée la première sur les lieux. En voyant l’état de l’adolescent, les policiers ont voulu le contenir en le menottant. Ils ont même voulu l’embarquer et le faisant rentrer de force dans leur voiture. Le jeune autiste complètement apeuré s’est débattu encore plus fort. Pris de panique, il a même vomi pendant l’interpellation. « Ils ont vu que mon fils était en train de vomir et au lieu de l’aider à ne pas s’étouffer avec son vomi, ils l’ont plaqué au sol et menotté ». Finalement, la mère est entrée dans la voiture de police et a sorti de sa poche les papiers du médecin pour prouver que son fils était autiste et avait un historique malheureux de crises. L’adolescent a finalement été emmené dans un hôpital, complètement traumatisé. Il y est encore, à l’heure actuelle. La police est venue délivrer un formulaire, le lendemain, qui prouve que les autorités ont décidé de laisser Delano libre et qu’aucune plainte ne sera déposée à son encontre. Le chef de la police de Fresno a déclaré qu’une enquête interne était en cours et que les caméras embarquées, installées sur les uniformes des policiers seront visionnées.

> À lire aussi : Un manifestant chinois frappe un policier et le projette au sol avec un geste d’une rare violence ! (Vidéo)

Crédits : ABC30

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 08 Fév 2020
0