Un rappeur fait tuer sa mère pour lancer sa carrière musicale (Vidéo)

À Chicago, un jeune homme a été condamné à 99 ans de prison pour avoir fait assassiner sa mère afin d’utiliser l’argent de l’assurance pour lancer sa carrière musicale. Il utilise notamment cet argent dans le clip que vous pouvez voir ci-dessous. Quand l’amour n’a pas de prix, saison 3…

>> À lire aussi : Une femme oblige son mari et son amant à s’entre-tuer pour la conquérir

Il fait tuer sa mère pour lancer sa carrière !

Aux Etats-Unis, un jeune homme plein d’ambition était prêt à tout pour lancer sa carrière musicale. Appelé « Young QC » dans le milieu du show-business, l’Américain de 30 ans est allé jusqu’à faire tuer sa mère afin de toucher l’argent de l’assurance, dans l’unique but de lancer sa carrière musicale. En 2012, le rappeur fait appel au tueur à gages Eugène Spencer. Le meurtrier a pénétré dans le domicile de la mère de Young QC, de son vrai nom Qaw’mane Wilson, et lui a tiré dessus alors qu’elle dormait, avant de se battre avec le conjoint de la victime. Quelques minutes plus tard, à la demande de Qaw’mane, le tueur à gages revient afin de s’assurer que « la pétasse est morte » , comme le révèle le Chicago Sun Times.

>> À lire aussi : Il échappe à la mort de justesse : comment un popcorn coincé entre ses dents a failli le tuer

99 ans de prison pour Qaw’mane, 100 ans pour le tueur à gages !

Après le meurtre, Qaw’mane Wilson récupère l’argent de l’assurance de Yolanda Holmes, sa mère, et du compte en banque de cette dernière. Quelques mois plus tard, le « rappeur » dépense 90 000 dollars afin de lancer sa carrière musicale. Lors du procès, le juge a annoncé : « Tout ce qu’il voulait, elle lui donnait. Une voiture. Un boulot. On peut dire que c’était un enfant gâté. Elle lui a donné une vie et ce fut son choix à lui de lui retirer la sienne » . Une mère aimante, donc, que son fils a poussé dans la tombe pour toucher l’héritage. Après la mort de sa mère, Qaw’mane Wilson a tourné un clip où il distribue des billets à une foule, soi-disant fan de sa musique. « Je veux juste dire que personne n’aimait ma mère plus moi » a annoncé l’accusé lors de son procès.

>> À lire aussi : Ce petit geste pourtant anodin pourrait vous tuer à petit feu !

Source : Paris Match

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 04 Fév 2020
0