Maison de l’horreur : il battait ses enfants pour chasser les « mauvais esprits »

Ce mardi 21 janvier, le parquet présente une sombre affaire mettant en scène un père qui bat ses enfants. En effet, aux Pays-Bas, cette famille vivait recluse et complètement isolée de la civilisation depuis neuf ans. Et à l’intérieur de la ferme, les six petits étaient victimes de maltraitance soi-disant, pour chasser les « mauvais esprit. »

>> À lire aussi : Il maltraitait ses enfants et ne les nourrissait que de soda !

Un père bat ses enfants pour chasser les « mauvais esprit »

C’est une histoire dramatique qui est présentée ce 21 janvier devant la justice aux Pays-Bas. En cause, un père qui bat ses enfants pour soi-disant, les protéger des « mauvais esprit » et de « l’impureté » du monde extérieur. Depuis neuf ans, toute la famille vit recluse dans une ferme et les six petits, sont victimes de maltraitances.

Âgé de 67 ans, Gerrit Jan van D a « séparé les plus jeunes enfants du monde extérieur dès la naissance. Personne ne connaissait leur existence. Ils n’étaient pas non plus inscrits à l’état civil et n’existaient donc pas réellement. » Visiblement, dans la communauté, ils passaient complètement inaperçus et personne ne se doutait de leur existence ni de ce qui se tramait dans la ferme.

>> À lire aussi : États-unis : des parents végans laissent mourir de faim leur bébé d’un an

Agressions sexuelles et maltraitances

Visiblement, l’accusé qui bat ses enfants faisait également partie d’une secte, dans le passé. Pour les chefs d’inculpation, il est accusé d’avoir privé de liberté les enfants en plus de les avoir « frappé, leur avoir donné des coups de pied et les avoir privés de manger et de boire. »

Par ailleurs, il est accusé d’avoir agressé sexuellement deux de ses trois enfants les plus âgés. D’ailleurs, ils ont réussi à s’échapper du domicile familial. Il est également question de blanchiment d’argent avec, entre autres, un autre suspect locataire de la ferme, Josef B. Durant le procès, ce dernier déclarera « J’ai l’impression que c’est une chasse aux sorcières. J’ai la conscience tranquille (…) Je n’ai privé personne de sa liberté. » 

reclus-aux-pays-bas-ce-pere-bat-ses-enfants-pour-chasser-les-mauvais-esprits

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 22 Jan 2020
0