Santé : le morbier infecté par la souche de salmonelle ? Des lots de fromages ont été retirés de la vente !

Nous sommes en février, il fait plus de 0 degré, et les raclettes pourraient voir disparaître la présence de morbier pour rythmer la mal-bouffe orgasmique de l’hiver. 13 personnes ont été infectées par la souche salmonelle, obligeant les commerces à retirer le produit des rayons. Le morbier au lait cru est le seul touché par le risque pour le moment.

>> À lire aussi : Elle accouche de son premier enfant et apprend une nouvelle bouleversante qui a changé sa vie (vidéo)

Salmonelle : la souche sévit et touche le morbier au lait cru !

Alors que le morbier est devenu populaire lors des soirées raclettes, il semblerait que les fromages morbiers au lait cru de la société Perrin ne soient pas si appétissant en ce moment. En effet, ces derniers ont été retirés de la vente après que 13 personnes, identifiées par l’Institut Pasteur, aient été infectées par la même souche de salmonelle. Par précaution, la société Perrin rappelle ses produits des rayons de supermarchés et hypermarchés du territoire français, que l’on peut identifier grâce à son numéro d’agrément : FR 25-155-001 CE, comme le rapporte Le Parisien. Les consommateurs ayant acheté un morbier avec ce numéro d’agrément sont vivement invités à le rapporter au point de vente.

>> À lire aussi : Cet alcool est le « moins dangereux » pour la santé !

Une infection alimentaire qui se manifeste entre 6 et 72 heures après ingestion !

Les salmonelles ne présentent un danger mortel, mais peuvent être très perturbantes pour la santé, à court terme, du consommateur infecté. Lorsqu’une personne est victime d’une infection alimentaire causée par la souche de salmonelle, cela entraîne des troubles gastro-intestinaux. Fièvre, diarrhée, vomissement et maux de tête sont les principaux signes d’une infection alimentaire par les salmonelles. Ces symptômes surviennent en général entre 6 à 72 heures après la consommation du ou des produits contaminés par la souche.

Les consommateurs atteint, ou qui ont consommé du morbier au lait cru, doivent consulter leur médecin traitant, en spécifiant cette consommation. Si aucun symptôme n’intervient dans les sept jours, il est inutile de s’inquiéter, comme le rappelle une nouvelle fois Le Parisien.

>> À lire aussi : Attention : ce type de vaisselle serait très dangereux pour votre santé !

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 08 Fév 2020
0