Durant 30 ans, les services sociaux ont confié des enfants à des pédophiles en Allemagne

L’administration berlinoise a laissé passer une chose affreuse. Pour une « expérience », les services sociaux confiaient des enfants, parfois très jeunes, à des pédophiles

enfants pédophiles allemagne services sociaux

>>> À lire aussi : Un couple tue son enfant d’une manière totalement atroce…

Un véritable réseau de pédophiles

Cette terrible affaire vient d’être dévoilée en Allemagne. Commandée par la mairie de Berlin, une étude de l’université d’Hildesheim vient de sortir. Elle révèle que pendant près de 30 ans, les services sociaux ont confié des enfants à des pédophiles.

Les enfants étaient confiés avec l’aval de l’administration berlinoise. Et ce, dans le cadre d’une « expérience » organisé par Helmut Kentler, un sexologue. Ce dernier était considéré comme un spécialiste de l’éducation sexuelle des mineurs, dans les années 1960 et 1970.

Selon les enquêteurs, l’administration berlinoise « n’a pas seulement toléré, elle a encouragé ses pratiques. » Ils estiment même qu’il y a un véritable réseau de pédophiles se cache derrière toute cette affaire.

>>> À lire aussi : Un conseiller de Pôle Emploi menacé de licenciement pour une raison scandaleuse

Un sexologue qui cautionnait les relations sexuelles entre adultes et enfants

Helmut Kentler est le personnage central de cette affaire. Il faisait partie d’un mouvement pédagogique qui jugeait que les relations sexuelles d’adultes à enfants n’étaient pas préjudiciables. D’ailleurs, il défendait fermement l’impunité des pédophiles. Pourtant, il était fréquemment invité à la radio et à la télévision.

Plus surprenant encore, le sexologue travaillait également comme psychologue dans la police allemande. Sa position lui conférait même une influence au sein des milieux politiques et scientifiques. 

Il est d’ailleurs parvenu à convaincre les services sociaux des bienfaits de la « méthode » qui avait pour but de placer des enfants « à problème » chez des pédophiles. Helmut Kentler ne sera jamais interrogé dans le cadre de cette affaire, il est décédé en 2008.

>>> À lire aussi : Il pensait faire une rencontre coquine… mais le rendez-vous a tourné au drame !

Publié par Manon le 21 Juin 2020
0